www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 30 octobre

 1.png
 
Claude Lelouchréalisateur, producteur, scénariste et cadreur français, né le 30 octobre 1937 à Paris,  Sa filmographie compte plus de cinquante films dont Un homme et une femme, Le Voyou, L'aventure c'est l'aventure, Les Uns et les Autres, Partir, revenir, Itinéraire d'un enfant gâté, Tout ça... pour ça !, Les Misérables, Roman de gare ou Un plus une. 
Il a notamment reçu l'Oscar du meilleur film étranger pour Un homme et une femme, et deux nominations aux César du meilleur film en 1982 pour Les Uns et les autres et à celui du meilleur film de l'Union Européenne pour 11'09"01 - September.
Claude Lelouch naît le 30 octobre 1937 d'un père confectionneur juif du quartier du Sentier et d'une mère qui s'est convertie au judaïsme pour l'épouser. Après la déclaration de guerre de la France à l'Allemagne, par prudence, la famille s'installe, le temps du conflit, en Algérie francaise, la terre d'origine de son père Simon. En 1942, contre l'avis de Simon, Claude et sa mère Eugénie Lelouch rejoignent une tante, établie à Nice, qui s'apprête à accoucher. Cherchant à retourner en Algérie, ils sont repérés par la police et désormais recherchés par la Gestapo. Remarquant son intérêt pour l'écran, sa mère le cache dans des salles de cinéma où, totalement fasciné, il ne se lasse pas de regarder plusieurs fois de suite le même film. Naîtra une grande histoire d’amour avec le cinéma qui ne le quittera plus. 
À la suite de son échec au baccalauréat, son père lui offre une caméra pour lui donner une chance de commencer sa vie en tant que caméraman d'actualité. Il commence sa carrière en tournant des reportages journalistiques (Une ville pas comme les autres, USA en vrac…). Il est notamment l'un des premiers à filmer la vie quotidienne en URSS, la caméra cachée sous son imperméable. Ce reportage, Quand le rideau se lève, lui permet de gagner de quoi créer sa société de production "Les Films 13". Pendant ce reportage, il se retrouve aux studios Mosfilm, sur le tournage d'un film qui allait lui donner le goût de la mise en scène : Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov. « J’ai su dès ce jour-là que la caméra était l’acteur invisible, mais principal de tous les films de l’histoire du cinéma et en particulier de tous mes films ».
Par la suite, il continue à filmer beaucoup de manifestations sportives comme le Tour de France ou les 24 Heures du Mans. 
Quand il rentre de Moscou, et encore sous le choc de Quand passent les cigognes, il s’apprête à effectuer son service militaire. Grâce à ce reportage tourné en Russie, il est affecté au Service cinématographique des armées. Il tourne d’abord comme caméraman d’actualités, puis comme metteur en scène. Claude Lelouch réalise sept films destinés aux militaires. C’est là qu’il comprend, en filmant les plus mauvais acteurs du monde (des colonels ou militaires), à quel point la direction d’acteur allait être capitale dans son cinéma. 
En 1960, Claude Lelouch se lance donc dans la production de son premier long-métrage, autoproduit, Le Propre de l'homme. Il dit lui-même avoir commis toutes les erreurs que l’on pouvait faire sur un premier film… Tellement d’erreurs que la critique dans Les cahiers du cinéma commençait ainsi : « Claude Lelouch, retenez bien ce nom, vous n'en entendrez plus jamais parler ». Le film est refusé par les distributeurs et sera projeté au Cinéma d'Essai, sans aucun succès. S'ajoute à cet échec le décès de son père, quatre semaines après la première projection désastreuse du film, à laquelle ses parents ont assisté. La même année, il fonde sa société de production, qu’il souhaite appeler Les Films de l’Apocalypse mais le notaire, effaré par cette raison sociale, lui propose autre chose « écoutez, nous sommes le 13 du mois, il est 13 heures, et je viens de m’apercevoir que Claude Lelouch comptait 13 lettres… Est-ce que vous avez quelque chose contre le chiffre 13 ? » La société s’appellera donc Les Films 13.

Pour remonter la pente, Claude Lelouch se retrouve réalisateur de scopitones, l’ancêtre du clip. Il met ainsi en images une centaine de chansons, parmi les plus populaires de l’époque. Lelouch fait tourner Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Jeanne Moreau, Claude Nougaro, Dalida, Claude François, Les Chats Sauvages - Sherry -… et dit avoir appris, pendant cette expérience, la force de la musique dans un film.

En 1962, L'Amour avec des si, film enlevé et très imaginatif pour certains, retient l'attention de la critique suédoise, mais le film reste un échec commercial. L’année d’après, Claude Lelouch réalise un film de commande : La Femme spectacle, censuré pour ses jugements misogynes. Le film sera remonté. Claude Lelouch avoue que c’est le film dont il a le plus honte « J’ai trahi ce que j’aimais le plus au monde, les femmes, et le cinéma. »

En 1963, Claude Lelouch réalise plusieurs scopitones de Sheila, dont celui du tube interprété par cette chanteuse L'école est finie filmé dans une cour d'école, qui a un franc succès.

En 1964, Une fille et des fusils, tourné en trois semaines avec une bande de copains (dont Amidou, Pierre Barouh et Jean-Pierre Kalfon), trouve un premier public. Derrière ce petit succès, Claude Lelouch enchaîne avec Les Grands Moments, La suite de Une fille et des fusils qui n’avait pas besoin de suite, ironise Claude Lelouch. Lorsqu’il comprend que ce dernier film ne sortira jamais, Lelouch, déprimé, part pour Deauville : lorsque le jour se lève, face à la mer, au volant de sa voiture, il entrevoit une jeune femme et son enfant sur la grève. C’est en s’avançant très lentement vers eux qu’il tente de reconstituer et de savoir ce que cette femme est venue faire si tôt sur cette plage… Petit à petit, le scénario de Un homme et une femme est en train de naître. Lelouch, enthousiaste, repart écrire le début du scénario.

Claude Lelouch a du mal à réunir des fonds pour faire son film, surtout après plusieurs échecs. Jean-Louis Trintignant est confiant en ce jeune homme dynamique qu’il considère comme le meilleur directeur d’acteur avec qui il a pu travailler.

En mai 1966, Un homme et une femme est intégré in extremis à la sélection cannoise alors que la liste était close. Son film partage la Palme d'or avec Ces messieurs dames de Pietro Germi, marquant le début d'une remarquable ascension dans le monde du cinéma pour ce jeune homme de vingt-neuf ans.

Après Un homme et une femme, Claude Lelouch croule sous les propositions, notamment pour réaliser à Hollywood. Le soir même de la cérémonie des Oscars, Lelouch clame son envie de continuer à faire des films en France : « J’ai refusé toutes les propositions qu’on m’avait faites. J’ai voulu, quoi qu’il arrive, aller au bout de la petite idée que j’avais du cinéma et qui fait que, de film en film, j’ai continué à aller à l’école. »

 

https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

1.pngVincent Rouïl, dit Vincent Lagaf'humoriste, chanteur, comédien et animateur de télévision français, souvent appelé simplement Lagaflors de ses premières émissions (parfois écrit sans apostrophe), né le 30 octobre 1959 à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime).
D'abord connu comme humoriste, il est révélé par l'émission La Classe et remporte un grand succès avec des chansons comiques comme Bo le lavabo. Il devient ensuite animateur de télévision, présentant des émissions populaires comme "Le Bigdil" ou "Le Juste Prix".
En 2009, Vincent Lagaf' révèle que son prénom de naissance était Franck avant de se faire appeler Vincent Rouil, ayant été abandonné par sa mère le jour de l’accouchement. Après un an et demi à l’assistance publique, il est accueilli par ses parents adoptifs, un ingénieur chimiste et sa femme.
En 1979, et pendant deux ans, Vincent Rouil effectue son service militaire au bataillon de marins-pompiers de Marseille, à la caserne Saint-Pierre. Il y retourne en 2006 dans le cadre de l'émission "Vis ma vie". 
Après un BEP de mécano-dieseliste et un CAP de soudeur, il devient GO (« gentil organisateur ») au Club Med de Vittel. Son nom de scène est inspiré par le personnage de Gaston Lagaffe, créé par Franquin. C'est alors qu'il était animateur au Club Med que ce surnom lui a été attribué après plusieurs gaffes qu'il a commises. Afin d'éviter des problèmes juridiques, Vincent a raccourci le nom de son personnage favori et ajouté une apostrophe à la fin de son pseudonyme, ce qui donne Lagaf'.
Il rencontre son producteur, Hervé Hubert, le 4 octobre 1986 à Vittel lors du dernier spectacle de Thierry Le Luron. Ayant décidé de quitter le Club Med, il s'installe à Paris où il joue dans des cabarets (notamment au "Pied de la Butte Montmartre"), puis est révélé à la télévision sur FR3 dans La Classe en 1987 où il fait des sketchs. C'est le début de la notoriété pour l'humoriste.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
1A.pngDiego Armando Maradona, né le 30 octobre 1960 à Lanús (province de Buenos Aires) en Argentine, est un footballeur international argentin devenu entraîneur. Il évoluait au poste de milieu offensif sous le maillot numéro 10. 
Surnommé « El Pibe de Oro » (« Le gamin en or »), « Pelusa », « D10S », « El Diez », « Dieguito » ou encore « Le Maître », il est considéré comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire du football. Il fut choisi pour l'équipe mondiale du XXe siècle. 
Joueur prodige des années 1980 et 1990, artisan de la victoire de l'équipe d'Argentine à la Coupe du monde 1986 au Mexique, star éternelle du « Napoli », il est aussi l'une des personnalités les plus controversées du sport et de la société en raison de ses relations peu recommandables à cette époque, ses nombreux dérapages verbaux, ses deux contrôles positifs en 1991 en Italie et en 1994 lors du mondial américain et de sa dépendance à la cocaïne, qui a largement perturbé sa carrière de joueur professionnel. 
Reconverti entraîneur, il est nommé sélectionneur de l'équipe nationale argentine le 28 octobre 2008. À l'issue de la Coupe du monde de football de 2010 au cours de laquelle l'Argentine s'incline lourdement face à l'Allemagne en quart de finale (0-4), son contrat de sélectionneur n'est pas renouvelé. Depuis 2019, il est l'entraîneur du club argentin de Gimnasia La Plata. 
Né le 30 octobre 1960 à l'hôpital Eva Perón de Lanús, Diego Maradona est le quatrième enfant et premier garçon de Diego Chitoro Maradona (1928-2015)5 et Dalma Salvadora Franco (1930-2011), dans une famille modeste de paysans originaire de la province de Corrientes aux origines amérindiennes, italiennes, espagnoles (Galice), et vraisemblablement croates. Il a également deux frères plus jeunes que lui (Hugo et Eduardo qui deviendront également footballeurs). Il grandit dans le bidonville surpeuplé et insalubre de Villa Fiorito, dans la banlieue sud de Buenos Aires où son père travaille sur des chantiers de construction tandis que sa mère fait des ménages et des lessives. 
Élève médiocre, il apprend la débrouille mais aussi l'adversité dans ce bidonville où il joue de nombreux matchs de football dans les rues et sur une esplanade désolée. À 10 ans, il se rend avec un copain aux journées de détection du club local d'Argentinos Juniors où il est remarqué par un recruteur, Francis Cornejo qui l'intègre à l'équipe des Cebollitas (les petits oignons), l'équipe junior du club. Très adroit avec un ballon, il amuse le public avec ses jongleries à la mi-temps des matchs de première division. Malgré son jeune âge, il attire déjà les médias par son talent et stupéfie les foules. Les journaux vont voir le phénomène, ainsi que la télévision. C'est ainsi qu'à 12 ans, il déclare à une télévision venue l'interviewer : « j'ai deux rêves, disputer une coupe du monde, et la remporter avec l'Argentine10 ». 
Dix jours avant ses seize ans, il fait ses débuts professionnels avec l'équipe d'Argentinos Juniors. Rapidement, il devient le leader de l'équipe, faisant d'Argentinos Juniors, un club de bas de tableau, l'un des ténors du championnat. Il ne gagnera cependant aucun titre avec sa première équipe, marquant tout de même 115 buts en 166 matches. 
Son talent est tel qu'il honore sa première sélection en équipe nationale le 27 février 1977, à 16 ans, pour un match contre la Hongrie. César Luis Menotti, le sélectionneur, ne le retiendra cependant pas pour disputer la Coupe du monde de football de 1978, l'estimant encore trop jeune. Mais le sélectionneur se rattrapera un an plus tard en le nommant capitaine de l'équipe d'Argentine junior chargé de remporter la Coupe du monde des espoirs. Le trophée est acquis en finale face à l'URSS, battue 3 à 1. Maradona est élu meilleur joueur du tournoi, et remporte la même année le Ballon d'Or argentin.
En 1986, Maradona est capitaine d'une équipe d'Argentine qui veut venger la déroute de 1982. À 25 ans, le joueur argentin dispute sa compétition la plus aboutie. Incroyablement brillant, il permet à l'équipe argentine d'atteindre la finale. En quart de finale contre l'Angleterre, il inscrit l'un des plus beaux buts de l'histoire du football en partant de son camp et passant en revue toute la défense anglaise avant de tromper le gardien. Il avait tenté la même action, sans réussite cette fois, six années plus tôt lors d'un match amical contre cette même équipe d’Angleterre au stade de Wembley. Cet exploit suit le premier but marqué par Maradona à l'aide de la main, qui sera appelé la « Main de Dieu » à la suite des commentaires de fin de match donnés par Maradona. 
Ce but émanant d'une tricherie manifeste, lourd de conséquences pour l'adversaire anglais, tout comme en rugby l’essai irrégulier de Gary Whetton, privant les Grenoblois du titre de champion 1993 dans un contexte politique tendu sont souvent pris en exemple par les partisans de l'arbitrage vidéo pour l'introduction de cette technologie dans les compétitions de haut niveau. En finale, l'Argentine disposera non sans difficultés d'une équipe de RFA accrocheuse. Maradona offrit le but de la victoire (3 - 2) à son coéquipier Jorge Burruchaga. Le « gamin en or » réalisait le rêve de ses douze ans. 
 https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
1.B.pngArnaud Montebourgavocat, entrepreneur et homme politique français, né le 30 octobre 1962 à Clamecy (Nièvre), Avocat de profession, il adhère au Parti socialiste en 1985. Il est député à l'Assemblée nationale, élu dans la sixième circonscription de Saône-et-Loire, de 1997 à 2012. Il est également président du conseil général de Saône-et-Loire de 2008 à 2012. À partir du congrès de Reims de 2008, il est secrétaire national du Parti socialiste chargé de la rénovation. Arrivé en troisième position du premier tour de la primaire citoyenne de 2011, il est nommé, l'année suivante, ministre du Redressement productif dans les gouvernements Ayrault. Il devient ministre de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique dans le gouvernement Valls I, en avril 2014 ; critique envers l'action du gouvernement, il quitte ses fonctions en août suivant lors de la formation du gouvernement Valls II. Il est candidat à la primaire citoyenne de 2017 où il termine troisième derrière Benoît Hamon et Manuel Valls. 
Arnaud Montebourg est le fils de Michel Montebourg, né en 1933 dans la région d'Autun, fonctionnaire des impôts, et de Leïla Ould Cadi, née à Oran en 1939, universitaire, professeure d'espagnol et essayiste, issue par son père, Khermiche Ould Cadi, d'une famille arabe de walis d'Algérie et par sa mère d'une famille normande. Son aïeul Ahmed Ould Cadi, agha de Frendah (Oran), qui combattit aux côtés de l'armée française lors de la conquête de l'Algérie, fut fait chevalier de la Légion d'honneur en 1842, officier en 1852, commandeur en 1860 puis grand officier dans cet ordre en 1867. 
Habitant de Fixin (Côte-d'Or), Arnaud Montebourg étudie au collège Marcelle-Pardé à Dijon, puis au lycée Stéphen-Liégeard à Brochon (Côte-d'Or) avant d'étudier le droit en 1980 à l'université de Dijon. C'est à cette époque qu'il milite au sein de l'Union nationale des étudiants de France et adhère au Parti socialiste. Il poursuit ses études à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, où il obtient sa licence de droit, puis entre à l'Institut d'études politiques de Paris (section Service public, promotion 1985) ; il y tente le concours d'entrée de l'ENA, auquel il échoue. Un peu avant son service national, il adhère au club fabiusien « Espace 89 », animé par Thierry Mandon. 
Arnaud Montebourg fait son service militaire au sein de la classe 85/12 du 120e régiment du train à Fontainebleau, de décembre 1985 à décembre 1986. Ce régiment était réputé pour être un vivier de recrutement pour le ministère en main-d'œuvre diplômée et gratuite. En effet, au bout de deux mois, Montebourg est affecté à un standard téléphonique du 19e arrondissement de Paris, puis est employé dans un ministère pour rédiger les discours de remise de médailles et autres cérémonies d'un ministre.
En 1988, il gagne le premier prix, 300 000 francs, du concours « Seriez-vous Obs » organisé par l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur, qui lui consacre, alors qu'il n'est qu'un jeune avocat peu connu, une demi-page avec photographie. Il crée l'association TV-Carton jaune en 1992, qui se destine à défendre le principe d'une information honnête et exacte, et qui attaque, sans succès (son droit à agir est écarté) la chaîne TF1 pour une interview truquée entre le présentateur Patrick Poivre d'Arvor et Fidel Castro. Arnaud Montebourg épousa le 31 mai 1997, la veille du second tour des élections législatives qui le virent devenir député, en l'abbaye cistercienne de Valmagne, Hortense de Labriffe, née en 1968, fille du comte Antoine de Labriffe et de la comtesse, née Anne de Lacretelle. Elle a été collaboratrice d'Édouard Balladur et de Philippe Douste-Blazy. Elle est aujourd'hui déléguée générale de l'association des producteurs indépendants du cinéma français et secrétaire générale d'Uniciné. Ils ont deux enfants, Paul né en 2000 et Adèle née en 2002. Le couple s'est séparé en 2010. En 2004, il acquiert une maison à Montret.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
1.png
 
Cristina Córdulaanimatrice de télévision et conseillère en image franco-brésilienne, née le 30 octobre 1964 à Rio de Janeiro,  auparavant, elle a également été mannequin. 
Installée en France, elle présente plusieurs émissions de relooking sur M6 et Téva, comme "Les Reines du shopping", "Cousu main", "Nouveau look" pour une nouvelle vie et Objectif 10 ans de moins. Cristina Maria Córdula da Cunha1 est née le 30 octobre 1964 à Rio de Janeiro, au Brésil, d'un père chef d'entreprise et d'une mère sociologue puis critique d'art. L'un de ses oncles est peintre. 
Elle étudie le journalisme et la communication à l’université brésilienne de Gama Filho. 
Cristina Córdula tourne dans des publicités avant de commencer à défiler à l'âge de 16 ans au Brésil et poser pour des magazines de mode. Alors qu’elle défile à Milan en Italie, un ami coiffeur à São Paulo lui conseille de couper ses cheveux. Avec cette nouvelle coupe, sa carrière de mannequin international décolle, étant représentée par les agences de mannequins Delphine, Zen et Neo pour de célèbres maisons comme Yves Saint Laurent, Chanel ou Dior. Elle arrive en Europe en 1985, après avoir été repérée par une agence espagnole. Elle mit un terme à sa carrière de mannequin à la naissance de son fils en 1994.
 
 
  
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
  
 
Si vous avez apprécié, n'oubliez pas de mettre un petit "j'aime" en bas de page. Bien entendu, les commentaires sont les bienvenus.


28/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres