www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 02 octobre

1B.jpg

Sting, de son vrai nom Gordon Matthew Thomas Sumner, né le 2 octobre 1951 à Wallsend (North Tyneside), auteur-compositeur-interprète et musicien britannique, brièvement instituteur et occasionnellement acteur. Il a acquis la célébrité à la fin des années 1970 au sein du groupe pop-rock "The Police" en tant que bassiste et chanteur avant de connaître également le succès en menant une carrière en solo à partir de 1985. 
Fils aîné d'Ernest Sumner (1926-1987), ouvrier naval devenu livreur de lait pour échapper à la crise de ce secteur, et d'Audrey Cowell (1931-1987), coiffeuse, Gordon Matthew Thomas Sumner a un frère, Philip, et deux sœurs, Angela et Anita.  
Il se passionne tôt pour la musique, encouragé par sa mère, pianiste amateur, mais sans l'approbation de son père qui veut le voir faire un « vrai métier ». Au début des années 1960, il découvre la guitare que son oncle a laissée dans sa maison et se saigne les doigts à apprendre à jouer de cet instrument. Il fait donc ses premières armes musicales à la guitare, mais découvre aussi le piano, la mandoline, le saxophone, l'harmonica et la flûte de Pan. Il suit les cours du Northern Counties College of Education de 1971 à 1974, puis est instituteur pendant deux ans à la St. Paul's Middle School de Cramlington. C'est pendant ces années qu'il joue avec des groupes de jazz le soir et les week-ends. Son surnom de « Sting » lui est attribué en 1972 après le concert d'un de ses groupes, The Phoenix Jazzmen, alors qu'il porte un pull noir à rayures jaunes sur scène : le trombone et leader du groupe, Gordon Soloman, trouve qu'il ressemblait à une guêpe, d'où le nom « Sting » qui se traduit par « dard » ou « piqûre » (Soloman faisant probablement référence aussi à ses performances sexuelles). The Phoenix Jazzmen décident finalement de mettre fin à leur répertoire de reprises et d'interpréter leurs propres compositions. À la surprise générale, Sting ne connaît pas le solfège et est provisoirement renvoyé. Il apprend le solfège en une trentaine de jours mais déjà remplacé, il ne pourra pas réintégrer le groupe.
En 1976, alors que Sting est le contrebassiste et chanteur du groupe Last Exit, Stewart Copeland, cherchant alors un bassiste, le découvre lors d'un concert et lui propose de former un groupe avec le guitariste français Henry Padovani (ce dernier étant remplacé plus tard par Andy Summers). Le groupe s'appellera The Police et le trio connaîtra un succès mondial. Leur premier succès, Roxanne installe le groupe en haut des classements musicaux, place qu'il retrouvera tout au long de sa carrière.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
1B.jpg
Alain Bonnet, dit Alain Bonnet de Soral ou, plus simplement, Alain Soral, est un essayiste, comédien, réalisateur, chef d’entreprise et youtubeur franco-suisse, né le 2 octobre 1958 à Aix-les-Bains. Évoluant dans les médias et le monde du spectacle jusqu’au début des années 2000, il se fait connaître avec la publication de plusieurs essais. Il se réclame à la fois du nationalisme et de la gauche, notamment du marxisme. Affirmant avoir été membre du Parti communiste français dans les années 1990, il se rapproche dans les années 2000 du Front national (FN), dont il est un temps membre du comité central, puis fonde en juin 2007, avec d’anciens membres du GUD, le mouvement Égalité et Réconciliation (E&R) qu’il préside depuis lors. Cette association, qui se présente comme « nationaliste de gauche », est souvent classée à l’extrême droite par les observateurs. Il quitte le FN en février 2009 et se présente aux élections européennes de juin 2009, en cinquième position sur la « liste antisioniste » conduite en Île-de-France par Dieudonné. En mars 2011, il fonde la SARL Culture pour tous, qui comprend notamment la maison d’édition Kontre Kulture. Depuis 2008, Alain Soral est régulièrement condamné, notamment à une peine de prison ferme en 2019, pour « diffamation », « injures raciales ou antisémites », « incitation à la haine raciale », « provocation à la haine, la discrimination ou la violence », « apologie de crimes de guerre et contre l'humanité », « négationnisme ». En juillet 2020, le média social YouTube supprime les deux chaînes ERTV d'Alain Soral, pour diffusion de « contenu incitant à la haine ».
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
1B.jpg
Luis Fernandez, né le 2 octobre 1959 à Tarifa (Espagne), footballeur international, entraineur et consultant français. Il fut champion d'Europe en 1984, évoluant au poste de milieu de terrain reconverti entraîneur, dirigeant, consultant et animateur de radio. Il anime Luis Attaque sur RMC de 2003 à 2016. Il est actuellement consultant sur beIN Sports. Luis Fernandez s'installe en France avec sa mère et ses cinq frères et sœurs en 1968, en banlieue lyonnaise, à Vénissieux dans le quartier des Minguettes, une de ces zones à urbaniser en priorité (ZUP), symbole de la modernité, chargées de résorber la crise du logement qui accompagne les Trente Glorieuses. Dans ce qu'il définit lui-même comme une « tour de Babel » qui reçoit, aux côtés des Espagnols et des Portugais, le flux migratoire croissant de Nord-Africains, Luis Fernandez apprend difficilement le français. Dans ces conditions, au collège, comme nombre d'enfants d'immigrés, il entre en 6e de transition avant d'être orienté rapidement vers une filière technique. Dans le même temps, il commence à jouer au football à l'AS Minguettes puis à l'AS Saint-Priest où il signe une licence portant la mention « étranger ». Cette référence à son altérité, le jeune Luis l'a subie sur les terrains de football où il est fréquemment traité d'« espingouin ». Il n'en reste pas moins que, par la suite, sa nationalité constitue un obstacle à l'épanouissement professionnel de sa passion. Ainsi, alors qu'il occupe un emploi d'aide-électricien dans une chaudronnerie, ses qualités de joueur de football lui permettent d'effectuer un stage dans le club de l'AS Nancy-Lorraine. En dépit de la bonne impression laissée aux dirigeants lorrains, le président Claude Cuny lui indique qu'il ne peut l'intégrer à son effectif car il est étranger. Il fera un autre stage dans un club professionnel, au Paris Saint-Germain, le club de la capitale. Cette fois-ci, il sera conservé par les dirigeants parisiens et signera un contrat de stagiaire en 1978, et non un contrat professionnel car au même moment, le PSG recrute deux étrangers le Portugais João Alves et le Brésilien Abel Braga. Il est victime du règlement de la Fédération française de football qui n'autorisait que deux étrangers par équipe.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
 
1B.jpg
Marion Bartoli, née le 2 octobre 1984 au Puy-en-Velay (Haute-Loire), joueuse de tennis française, professionnelle de février 2000 à août 2013. Finaliste en simple à Wimbledon en juillet 2007, elle accède pour la première fois au top 10 mondial du classement WTA de la même année, puis, le 10 septembre, devient numéro un française (prédominance que seules Alizé Cornet et Aravane Rezaï sont parvenues à lui contester). Le 30 janvier 2012, elle se hisse au 7e rang mondial, son meilleur classement. Le 6 juillet 2013, pour sa deuxième finale en Grand Chelem, elle remporte Wimbledon face à l'Allemande Sabine Lisicki et devient l'une des trois seules Françaises de l'ère Open — avec Mary Pierce et Amélie Mauresmo — à avoir gagné au moins un titre en Grand Chelem et à avoir atteint les quarts de finale en simple dans les quatre tournois du Grand Chelem. Marion Bartoli a remporté 8 titres en simple sur un total de 19 finales jouées sur le circuit WTA, dont deux tournois Premier. Elle a également gagné 3 titres WTA en double sur les 7 finales atteintes. Le 14 août 2013, après sa défaite face à Simona Halep au second tour de l'Open de Cincinnati, elle annonce sa retraite du tennis professionnel à cause de toutes les blessures et des douleurs qu'elle n'est plus en mesure d'endurer : « J'ai le sentiment que le moment est venu pour moi de m'en aller. Je n'y arrive tout simplement plus. Mon corps n'arrive plus à tout supporter. » Elle est sacrée le 25 décembre 2013, Champion des champions femmes France 2013 par L'Équipe. Marion a grandi et commencé le tennis dans une autre commune du département, Retournac, où son père était médecin généraliste, et a affirmé que la famille Bartoli est originaire de Palneca, en Corse. Brillante à l'école, elle est entraînée par son père sur le court puis le boulodrome du village, ce dernier lui faisant suivre une méthode spéciale adaptée à son corps. Travaillant assidûment, jusqu'à l'épuisement, elle noue une relation très forte avec son père, qui la suit durant l'essentiel de sa carrière. Elle confie en 2013 dans une interview, qu'elle aime beaucoup la politique ainsi que les débats de fond, avant d'ajouter aussi qu'elle s'intéresse « à l'éducation, à l'emploi et au chômage ». Elle ne nie ensuite pas qu'elle aimerait se reconvertir en tant que ministre des Sports après sa carrière tennistique. Son club de football préféré est l'Olympique de Marseille. C'est « son club de cœur depuis qu'elle est toute petite » comme elle l'indique dans de nombreuses interviews. Le 13 juillet 2013, une semaine exactement après sa victoire lors de Wimbledon, elle passe une journée avec les joueurs de son équipe favorite, participe notamment à l'entraînement mais aussi au repas des joueurs, et donne aussi le coup d'envoi dans la soirée du match opposant « son » club au FC Porto. Depuis 2019, elle est en couple avec le footballeur belge, Yahya Boumediene. Le 28 mai 2020, elle annonce être enceinte de son premier enfant.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
1B.jpg
Marc-Antoine Le Bret, né le 2 octobre 1985 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), humoriste et imitateur français. Il débute en tant qu'imitateur au début des années 2000. À partir de 2011, il devient plus familier du grand public grâce à ses chroniques radiophoniques et/ou télévisuelles sur France 2, Canal+ C8 ou encore Europe 1. Depuis août 2016, il intervient dans la matinale Le Meilleur des Réveils avec sa chronique Le Bret du Faux sur RFM. L'humoriste se produit régulièrement sur scène. Il participe régulièrement à des rencontres d'humoristes et autres festivals du rire : 
Les Feux de l'humour de Plougastel, où il a remporté le prix de la Sacem en 2011 ;
Les vendanges de l'humour à Mâcon en 20112 ;
Les sommets du rire à Arêches-Beaufort en 20103, 20124 ;
À l'affiche du Montreux Comedy Festival en 2013-2014, rassemblement d'humoristes francophones.
Marc-Antoine Le Bret se produit avec l'équipe des humoristes d'Europe 1 sur la scène de Bobino de 2011 à 2014. Il se produit très régulièrement sur la scène parisienne, dans les cafés théâtre à Paris ainsi que dans sa région d'origine, la Bretagne. Ses textes sont écrits par Grégoire Dey et Arsen.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
Merci de mettre un petit "j'aime" en bas de page, si vous avez aimé bien sûr. Bien entendu, les commentaires sont les bienvenus. 
 


02/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres