www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 05 janvier

 
3.png
 
Dany Saval, de son vrai nom Danielle Nadine Savalle, est une actrice française, née le 5 janvier 1942 dans le 14e arrondissement de Paris. 
Elle débute comme danseuse au Moulin Rouge, puis fait de la figuration au cinéma. Son premier rôle est dans Les Tricheurs, un film de Marcel Carné sorti en 1958. Pendant dix ans elle vit aux États Unis, à Los Angeles, sous contrat chez Walt Disney Productions avec par exemple le film Un pilote dans la Lune (1962). 
Elle se retire du monde du cinéma et du spectacle en 1987, après sa participation à la série télévisée La Baleine blanche, pour se consacrer à sa vie de famille et aux animaux. Elle se marie en premières noces le 4 octobre 1958 avec le publiciste Roger Chaland, puis, en 1965, avec le compositeur Maurice Jarre — avec qui elle a, en 1966, une fille prénommée Stéfanie. Elle épouse en 1967 son troisième mari, l'acteur, éditeur et producteur américain Ed Garner. En 1973, elle épouse l'animateur et journaliste Michel Drucker.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/frisePetMod--le_8865563.png
 

2.png

 

 
André Ceccarellibatteur de jazz français, né à Nice le 5 janvier 1946. Il fut membre du groupe de rock français "Les Chats sauvages" à ses débuts professionnels en 1962.  
André Ceccarelli débute à l'âge de quinze ans dans les salons de l'Hôtel Royal de Nice sur la promenade des Anglais, où il joue avec quelques musiciens lors de thés dansants organisés les fins de semaine. C'est là qu'il est repéré par une dame (chasseur de tête) qui est l'épouse de Jean Tosan. Il est présenté aux frères Jean-Claude et Gérard Roboly et participe, à leur demande et sur les conseils de son père, à des répétitions du groupe de rock français "Les Chats Sauvages" qui cherche un nouveau batteur, et est engagé à l'âge de 16 ans en mai 1962, ce qui correspond au début de sa longue carrière professionnelle. 
Après un peu moins de 2 ans, plusieurs tournées et l'enregistrement de 6 EP 45 t et 1 album 33 t 25 cm avec le groupe, il quitte le groupe en février 1964 pour reprendre quelque temps le poste de batteur au sein de l'orchestre du "Casino du Sporting Club de Monaco", place que son père occupait auparavant dans l'orchestre d'Aimé Barelli. Après avoir joué avec de nombreux artistes de variétés en studio et en tournées, notamment Claude François, il s'oriente finalement vers le jazz, ce qu'il a voulu toujours faire et va être amener à jouer avec les plus grands jazzmen de l'époque, tout en devenant un musicien de studio très actif. 
À partir de la fin des années 1960, il collabore avec l'arrangeur et trompettiste Ivan Jullien avec qui il enregistre notamment l'album Synthesis (1978). Il participe aussi au groupe éphémère "Troc" (1972) avec Jannick Top et Alex Ligertwood et signe deux albums de style fusion, l'un pour le label "Bingow" enregistré entre 1972 et 1973, l'autre pour le label "Carla" en 1977 (avec d'anciens membres de Troc). En 1974, il joue dans l'orchestre de Jean-Claude Naude et participe à l'album A New Kind of BandEn 1979, il entame une carrière aux États-Unis aux côtés de Bunny Brunel et Chick Corea. En 1987, il rencontre Dee Dee Bridgewater avec qui il poursuivra une fidèle collaboration. Avec Sylvain Luc et Jean-Marc Jafet, il fonde en 2000 le "Trio Sud".  
Il reforme le groupe Troc en novembre 2011 avec Jannick Top (basse), Alex Ligertwood (chant), Éric Legnini (claviers) et Claude Engel (guitare). 
André Ceccarelli est le parrain officiel du festival Jazz à toute heure, créé en 1998 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, auquel il participe en trio chaque année à la première. Il est également parrain du Nice Jazz Festival en 2013. 
En 2016 il participa au projet pédagogique en ligne Imusic-school, en collaboration avec Franck Agulhon.
 
Citation : 
« Méfiez-vous des bassistes ! Ce sont ceux qui emballent le plus après les concerts. »
 
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/frisePetMod--le_8865563.png
 
2.png
 
Frédéric Taddeïjournaliste, animateur de radio et de télévision français, né le 5 janvier 1961 à Paris. Après avoir animé les débats sur France 3, puis France 2 dans "Ce soir ou jamais !" de 2006 à 2016, émission reprogrammée le soir en "Hier, aujourd'hui, demain" avant d'être supprimée, il devient en 2018 le présentateur d'Interdit d'interdire sur RT France. À la radio, il anime Social Club et présente, depuis septembre 2018, une émission culturelle et d'entretien hebdomadaire sur Europe 1. 
Frédéric Taddeï grandit dans une famille bourgeoise de Boulogne-Billancourt. Son père, d'origine italienne, était cadre dans une banque finançant des projets dans le tourisme, et sa mère, d'origine lorraine, femme au foyer. Il est l'aîné de sa fratrie, ses parents ayant ensuite donné naissance à deux filles, Marie-Isabelle et Sandrine, qui travaillent depuis des années auprès de lui à la mise en place de ses émissions et dans sa société de production. Il est, depuis 1994, le compagnon de l'actrice Claire Nebout, avec qui il a eu un fils, Diego, né en 1999, dont le parrain est Marc-Édouard Nabe et la marraine Sophie Fontanel.  
Après son bac, entre vingt et trente ans, il s'inscrit en faculté six années consécutives dans divers domaines (droit, histoire, sémiologie…) sans dépasser le stade de la première année. Après avoir essayé plusieurs disciplines à la faculté, dont deux ans en droit puisqu'il pensait devenir avocat, ses parents l'aident financièrement pendant dix ans qu'il passe à se cultiver en lisant beaucoup et fréquentant les musées. Il rêve alors d'écrire. 
Frédéric Taddeï fait ses débuts à la télévision comme chroniqueur dans la première partie de "Nulle part ailleurs" sur Canal+ de 1994 à 1998 au sein de la bande de Jérôme Bonaldi, aux côtés de Sophie Fontanel, Alix de Saint-André, Tania de Montaigne et David Gonner. Par la suite, il remplace Thierry Ardisson de 1998 à 2006 dans l'émission "Paris Dernière" sur la chaîne de télévision Paris Première. Le lancement de l'émission "D'art d'art", en septembre 2002 sur France 2, le fait connaître du grand public. Ce mini-magazine d'1 minute 30, programmé après le journal télévisé du dimanche soir, où il raconte les dessous et les à-côtés d'une œuvre d'art, réalise une audience moyenne de 5 millions de téléspectateurs. 
À partir de septembre 2006, il est à la tête d'une émission culturelle quotidienne sur France 3, Ce soir (ou jamais !), qui commence en deuxième partie de soirée et encadre le journal du soir de la chaîne, le Soir 3. L'émission fait l'objet de polémiques récurrentes, invitant des personnalités contestées comme Dieudonné M'bala19. En 2009, Mathieu Kassovitz, invité de l'émission, émet des doutes sur la version «officielle» des attentats du 11 septembre 2001. 
L'émission cesse d'être quotidienne et devient hebdomadaire en septembre 2011. Elle passe sur France 2, autre chaîne du service public, à partir du 8 mars 2013.
En avril 2013, Patrick Cohen accuse Frédéric Taddeï d'inviter des « cerveaux malades ». Taddeï réplique : « Je m’interdis d’être le procureur ou le défenseur des uns et des autres [...] Il y a des gens que ça choque, je le comprends. Mais il ne faut pas regarder l’émission. » Et Taddeï précise en outre qu’« il n’y a jamais eu le moindre propos qui a été condamné » sur son plateau. 
En juin 2016, l'émission "Ce soir ou jamais !" s'arrête. Selon PureMédias, la cause en est des audiences faibles, 555 000 téléspectateurs en moyenne et 5,3 % de part d'audience, mais surtout parce que la chaîne veut créer « une nouvelle grande émission culturelle, plus moderne », qui serait nommée "Stupéfiant". PureMédias évoque aussi comme cause possible les controverses provoquées par l'émission, qui avait invité des « personnalités sulfureuses », par exemple Alain Soral, Tariq Ramadan, Marc-Edouard Nabe ou Alain Robbe-Grillet lors de la parution d'Un roman sentimental. Mais selon Télérama, l'émission, diffusée tard le soir, « manquait de piquant », « avec un air de déjà-vu et des invités moins surprenants que dans le passé ». En septembre 2016 et jusqu’en juin 2017, toujours sur France 2, Frédéric Taddeï présente, un mercredi par mois, une nouvelle émission héritière de "Ce soir ou jamais !", le magazine "Hier, aujourd'hui, demain" consacré aux idées, où il passe en revue les meilleurs essais parus en librairie. 
En juin 2018, après 16 années de présentation de l'émission "D'art d'art", Frédéric Taddeï est remplacé par Adèle Van Reeth. Selon Les Inrocks, la direction de France 2 « continue de se séparer de ses animateurs historiques » et Delphine Ernotte, présidente de France Télévision, « a décidé de se séparer définitivement de Frédéric Taddeï ». À partir de la rentrée 2018, Frédéric Taddeï anime "Interdit d'interdire sur RT France", une émission de débats culturels et de société d'une heure, quatre fois par semaine. 
 
Citation : 
« Delphine Ernotte ne connaît rien à la télé. »
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
Merci de mettre un petit "j'aime" en bas de page. Les commentaires sont les bienvenus


04/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres