www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 07 janvier

1.jpg

 
 
Elena Ceaușescufemme politique roumaine, née Lenuța Petrescule 7 janvier 1916 à Petrești (Dâmbovița, Roumanie), exécutée le 25 décembre 1989, à Târgoviște (Roumanie). 
Épouse du dirigeant communiste Nicolae Ceaușescu, à la tête du pays à partir de 1967, elle acquiert au fil des années une forte influence sur la vie politique de la République socialiste de Roumanie. Première dame, elle devient également vice-Première ministre et obtient de nombreuses récompenses scientifiques dans le domaine de la chimie, largement usurpées. En 1989, à la chute de la dictature, elle est fusillée avec son mari. 
Elena Petrescu naît dans le județ de Dâmbovița dans une famille d'origine rurale qui s'installe dans le département d'Ilfov, en Valachie, et finit par tenir un bar dans la banlieue de Bucarest où elle termine une scolarité médiocre en quatrième (son carnet scolaire ayant été publié à la chute du régime confirma l'écart entre ses capacités réelles et celles que le régime communiste lui reconnaissait). Avec son frère, elle travaille comme assistante de laboratoire d'analyses avant de devenir ouvrière dans une usine textile.
Elle rejoint le Parti communiste roumain en 1937, à l'âge de 21 ans, et y rencontre deux ans plus tard Nicolae Ceaușescu, son futur époux. Ils se marient le 23 décembre 1947, journée durant laquelle elle falsifie son certificat de naissance (changeant l'année « 1916 » en « 1919 ») afin de se rajeunir de trois ans, Nicolae Ceaușescu étant en réalité de deux ans son cadet. C'est à ce moment aussi qu'elle fait changer officiellement son prénom (Lenuța voulant dire « petite Hélène », trop diminutif), en Elena. De cette union, naissent trois enfants, un fils :  Valentin, né en 1948, une fille : Zoia (1949-2006), officiellement mathématicienne, qui dirigea la branche féminine des pionniers (jeunesses communistes) et un fils Nicu (1951-1996), qui présida la branche masculine et fut considéré comme étant l'héritier du régime. Ce dernier, grand amateur de fêtes, de femmes et d'alcool, eut une relation, qui apparaîtra par la suite forcée, avec la gymnaste Nadia Comăneci, triple championne olympique aux Jeux d'été de Montréal en 1976. La légitimité du fils ainé, Valentin, né en 1948 avait été contestée : on a prétendu qu'il avait été adopté par le couple Ceaușescu après la Seconde Guerre mondiale, rumeurs totalement infondées puisque des analyses ADN sur les restes des époux Ceaușescu ont été réalisées à des fins d’identification en novembre 2010 à la demande de Valentin lui-même. Celle-ci étant probablement due au fait que Valentin fut le seul membre de la famille à être en désaccord avec ses parents, n'ayant pas la « fibre communiste », il ne s'impliquait pas autant que son frère et sa sœur dans la politique de son pays. De plus, Valentin avait osé commettre l'« ultime affront » de s'être marié avec Iordana (dit « Dana ») Borilă, fille de Petre Borilă, l'un des plus sérieux rivaux de son père au sein du parti. 
La Révolution roumaine de 1989 permit aux conjurés, membres de la nomenklatura effarés par la gouvernance du couple Ceaușescu, de prendre le pouvoir. Elena et Nicolae s’enfuirent en hélicoptère mais, à court de carburant ou sur ordre, ce dernier les abandonna dans une base militaire près de Târgoviște, à 50 kilomètres de Bucarest, où ils furent mis aux arrêts. Le 25 décembre 1989, durant la procédure expéditive d’une durée de 55 minutes que le régime réservait aux dissidents et aux résistants, Elena refusa de répondre aux questions posées par les juges venus de Bucarest et contesta la légitimité de leurs accusations, adoptant à leur égard un ton arrogant, voire maternaliste (« vous me devez tout, je suis comme votre mère »). Les juges déclarèrent Nicolae Ceaușescu et Elena Petrescu coupables de génocide et les condamnèrent à être immédiatement fusillés : trois soldats dont un parachutiste, Ionel Boeru, mitraillèrent à la Kalachnikov les condamnés qui s'effondrèrent. La procédure et la fin de l'exécution furent filmées. Les dépouilles furent ensuite chargées dans un véhicule blindé et ramenées à Bucarest où elles seront enterrées à la hâte et en secret (vite éventé) au cimetière de Ghencea.
Les membres de leur famille, dont leurs enfants, ne seront pas inquiétés, mais protégés par les forces de l'ordre jusqu'à la stabilisation du nouveau régime, dirigé par Ion Iliescu.
 
1.jpg
 Exécution du couple Ceaușescu
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/frisePetMod--le_8865563.png
 
1.jpg
 
Sir Lewis Hamiltonpilote automobile britannique, né le 7 janvier 1985 à Stevenage dans le Hertfordshire en Angleterre. Il à été sept fois champion du monde de Formule 1 en 2008, 2014, 2015, 2017, 2018, 2019 et 2020. Recordman du nombre de pole positions (98), du nombre de podiums (165), de courses terminées dans les points (229), du nombre de points en une saison (413), du nombre de points en carrière (3 738) ainsi que du nombre de victoires (95, dont 74 pour la même écurie), il est à ce jour, le pilote le plus titré de l'histoire de la discipline, en compagnie de Michael Schumacher, avec ses sept titres mondiaux. 
Vainqueur du championnat de Formule 3 Euro Series en 2005 puis du championnat de GP2 Series 2006, il a fait ses débuts en Formule 1 en 2007 au sein de l'écurie McLaren-Mercedes. En devenant vice-champion du monde dès sa première saison à 1 point de Kimi Räikkönen puis, le 2 novembre 2008, le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1 (record battu par la suite par Sebastian Vettel), il s'est immédiatement imposé comme l'une des stars de la discipline. Il est le seul pilote de l'actuel plateau à avoir gagné des courses dans toutes les saisons qu'il a disputées, chez McLaren-Mercedes de 2007 à 2012, puis avec Mercedes depuis 2013. En remportant sa trente-deuxième victoire au volant de la Mercedes W05, le 2 novembre 2014, à Austin, Lewis Hamilton devient le pilote britannique comptant le plus grand nombre de victoires en Formule 1. Le 23 novembre 2014, à l'arrivée de la dix-neuvième manche Abou Dabi, il remporte sa onzième victoire de l'année et devient le premier double champion du monde britannique depuis Jackie Stewart en 1971, une année record où il totalise sept pole positions, sept meilleurs tours et 495 tours en tête. En remportant sa quarante-deuxième victoire à Sotchi le 11 octobre 2015, Lewis Hamilton dépasse Ayrton Senna au palmarès des vainqueurs de Grand Prix. Son dixième succès de la saison 2015 à Austin le 25 octobre lui permet de remporter son troisième titre mondial alors qu'il reste encore trois Grand Prix à disputer ; il rejoint Jack Brabham, Jackie Stewart, Niki Lauda, Nelson Piquet et Ayrton Senna, embellissant ses statistiques puisque outre ses dix victoires, il obtient onze pole positions pour porter son total à quarante-neuf, ne termine qu'une fois hors du podium et ne connaît qu'un abandon. Il participe par ailleurs aux nouveaux records de l'écurie Mercedes, qui accumule douze doublés et trente-deux podiums au cours de cette saison 2015. Il ajoute 10 victoires supplémentaires à son palmarès en 2016 au cours d'une nouvelle saison record pour Mercedes, portant ainsi son total à 53, ce qui le place au deuxième rang du palmarès des vainqueurs de Grand Prix derrière Michael Schumacher, atteignant également les soixante-et-une pole positions avec douze nouveaux départs en tête, mais il est battu de cinq points au championnat du monde des pilotes par son coéquipier Nico Rosberg. 
En 2017, Lewis Hamilton a pour rival le pilote Ferrari Sebastian Vettel, qui mène de quatorze points au championnat quand arrive la trêve estivale. Mais à partir du Grand Prix de Belgique, il se met à aligner les victoires, devient à Monza le recordman du nombre de pole positions, qu'il porte à 72 départs en tête, et parvient à être sacré pour la quatrième fois à deux courses de la fin, à l'arrivée du Grand Prix du Mexique. Il rejoint ainsi Alain Prost et Sebastian Vettel, les deux autres quadruples champions du monde. Il dépasse également Jackie Stewart pour devenir le meilleur pilote britannique de l'histoire. 
En s'imposant au Grand Prix de France le 24 juin 2018, après être parti de la pole position, Lewis Hamilton devient le pilote ayant gagné sur tous les circuits de l'actuel championnat du monde. Le championnat 2018 bascule en sa faveur après la pause estivale, sur une série de quatre victoires consécutives. En se classant quatrième du Grand Prix du Mexique le 28 octobre, il s'assure un cinquième titre mondial à deux courses du terme et devient l'égal de Juan Manuel Fangio, cinq fois titré dans les années 1950. Seul Michael Schumacher possède deux couronnes de plus qu'eux. En 2019, Lewis Hamilton totalise onze succès et dix-sept podiums, en marquant des points dans les vingt-et-une courses de la saison pour atteindre un total record de 413 points, le voilà à quatre-vingt quatre victoires (à sept succès du record de Michael Schumacher), tout en portant son propre record de pole positions à quatre-vingt-huit départs en tête. Dès sa deuxième place au Grand-Prix des États-Unis le 3 novembre, il est sacré champion du monde pour la sixième fois devant son coéquipier Valtteri Bottas. Il dépasse Juan Manuel Fangio et se retrouve à un titre de Michael Schumacher, contribuant également à six titres consécutifs au championnat des constructeurs remportés par Mercedes Grand Prix. Déjà sacré, il achève sa saison à Abou Dabi en réalisant le sixième chelem de sa carrière. 
En 2020 lors d'une saison raccourcie par la pandémie de Covid-19, Lewis Hamilton possède à nouveau avec la Mercedes W11 une machine redoutable et en tire le meilleur parti en s'appropriant un à un les records précédemment détenus par Michael Schumacher. Après ceux des pole positions, du nombre de podiums et d'arrivées dans les points, il obtient, au Grand Prix du Portugal, sa 92e victoire puis remporte au Grand Prix de Turquie son septième titre de champion du monde, à trois courses de la fin du championnat, pour arriver à hauteur du pilote allemand. Il remporte onze nouvelles courses lors de cette saison et porte ses totaux record à 95 victoires et 98 pole positions. Il peut devenir, dès 2021, le premier pilote à obtenir 100 pole positions et autant de victoires. Le 31 décembre 2020, anobli par la reine d'Angleterre, il devient Sir Lewis Carl Davidson Hamilton. 
Le grand-père paternel de Lewis Hamilton est originaire de la Grenade, qu'il a quittée en 1955 pour l'Angleterre puis y est retourné dans les années 1970 après le décès de sa femme. Son père est né en Angleterre. Lewis Hamilton naît à Stevenage et grandit à Tewin, au nord de Londres. Lewis Hamilton débute par le karting à l'âge de huit ans et se met rapidement en évidence par son coup de volant. À neuf ans, il remporte son premier championnat national, ce qui lui vaut d'être invité en fin d'année au dîner de gala organisé par l'hebdomadaire britannique Autosport. À cette occasion, il aborde Ron Dennis, le patron de l'écurie de Formule 1 McLaren et lui confie qu'il aimerait un jour piloter en Formule 1 pour son écurie. Ron Dennis l'encourage à persévérer et lui promet de suivre attentivement sa carrière. Trois ans plus tard, Ron Dennis lui fait signer un contrat à long terme et accepte de financer sa carrière. 
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

 

Merci de mettre un petit "j'aime" en bas de page. Les commentaires sont les bienvenus 



05/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres