www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 12 janvier

 
3.png
Claudine Huzé, dite Marie Dubois, actrice française, née le 12 janvier 1937 à Paris (Seine), morte le 15 octobre 2014 à Lescar (Pyrénées-Atlantiques). 
Elle est l'une des actrices emblématiques du cinéma français, alternant films d'auteurs et films populaires, mais elle apparaît plus rarement au cinéma à partir de la fin des années 1970, alors qu'elle est atteinte de la sclérose en plaques. Entre 2001 et 2014, elle s'est engagée publiquement dans le combat contre cette maladie.
Claudine Lucie Pauline Huzé, naît au sein d'une famille bourgeoise. Suivant les cours d'art dramatique de la rue Blanche à Paris, elle apprend la comédie moderne et les œuvres classiques. À la sortie de l'école, elle joue dans plusieurs pièces de théâtre de divers registres. 
Remarquée à la télévision dans La caméra explore le temps et Les Cinq Dernières Minutes, elle est engagée par le cinéaste François Truffaut pour le film Tirez sur le pianiste en 1960. Il lui trouve alors le pseudonyme Marie Dubois, en hommage à une héroïne d'un roman de l'écrivain et poète Jacques Audiberti, publié en 1952. Au cours de ce tournage, les premiers symptômes de sclérose en plaques se déclarent, alors qu'elle n'a que 23 ans. Elle veut oublier cette première alerte pour tourner avec les réalisateurs de la Nouvelle Vague. Elle joue dans Une femme est une femme de Jean-Luc Godard, Jules et Jim de François Truffaut et La Ronde de Roger Vadim. 
Elle devient aussi une actrice populaire dans des films de Georges Lautner, Henri Verneuil ou Édouard Molinaro. En 1964, elle est la fille de Jean Gabin dans L'Âge ingrat, aux côtés de Fernandel et de son fils Franck Fernandel. En 1965, elle joue dans Les Grandes Gueules avec Bourvil et Lino Ventura. 
En 1966, elle accède réellement à la notoriété grâce à son rôle de Juliette dans la comédie La Grande Vadrouille de Gérard Oury, dans laquelle sa blondeur et ses yeux bleus font chavirer le cœur de Bourvil. Le film, grand succès populaire à l'époque, bat le record du nombre d'entrées en salle . Elle retrouve ensuite Jean-Paul Belmondo dans Le Voleur, sous la direction de Louis Malle, puis donne la réplique à Michel Simon dans l’un de ses derniers films, Ce sacré grand-père. En 1969, elle fait partie de la distribution internationale de Gonflés à bloc avec Tony Curtis, Jack Hawkins, Peter Cook, Bourvil et Terry Thomas où elle campe une féministe aux côtés de Mireille Darc. 
En 1972, l'Académie nationale du cinéma lui donne le prix d'interprétation pour son rôle d'Alice dans Les Arpenteurs. Un autre succès populaire arrive ensuite : Vincent, François, Paul et les autres de Claude Sautet en 1974. Elle obtient la reconnaissance de ses pairs en 1978 lorsqu'elle reçoit le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans le film La Menace d'Alain Corneau, dans lequel elle incarne une femme jalouse. 
Après le tournage, sa sclérose en plaques reprend, vingt ans après les premières alertes. Elle ralentit, dès lors, son activité cinématographique, n'apparaissant plus que dans des rôles de second plan aussi bien à la télévision qu'au cinéma. En 2001, elle s'engage publiquement dans la lutte contre la sclérose en plaques, en témoignant dans un film de campagne réalisé par Alain Corneau. Le 3 novembre 2007, elle perd son mari Serge Rousseau, agent et acteur de cinéma, avec qui elle était mariée depuis 1961, le père de sa fille Dominique. 
Elle meurt le 15 octobre 2014 dans une maison de retraite de Lescar, près de Pau. Elle est inhumée au cimetière de Ville-d’Avray.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/frisePetMod--le_8865563.png
 
1.jpg
 
Joseph William Frazier, dit Joe Frazier ou Smokin' Joe1boxeur américain, né le 12 janvier 1944 à Beaufort en Caroline du Sud, mort le 7 novembre 2011 à Philadelphie en Pennsylvanie,  dans les années 1960 et 1970. Il fut le plus grand rival de Mohamed Ali (Casius Clay). 
Poids lourd, il a été champion olympique en 1964, puis champion du monde professionnel WBA et WBC de 1970 à 1973. Il était craint pour son style offensif, ses esquives plongeantes et rotatives, et surtout pour son fameux crochet du gauche. Le 8 mars 1971, au Madison Square Garden, il sera le premier boxeur à battre Mohamed Ali. 
Fils de métayers pauvres, Frazier a quitté l'école à l'âge de treize ans pour devenir conducteur de mule, puis est allé à New York travailler dans une fabrique de Coca-Cola à l'âge de seize ans, avant de travailler dans un abattoir à Philadelphie, et de commencer à boxer. Découvrant la boxe par hasard, il pratique au départ ce sport simplement pour perdre du poids. Avec une seule défaite en amateur contre Buster Mathis dont il fut le sparring-partner, il peut espérer se qualifier pour les Jeux olympiques de 1964. Mais Mathis gagne à nouveau contre lui et devient le représentant des États-Unis dans la catégorie des lourds. À la suite d'une blessure, c'est Frazier qui le remplace et se rend à Tokyo. Ayant éliminé tous ses adversaires par arrêt de l'arbitre, y compris le Soviétique Vadim Yemelyanov en demi-finale, contre lequel il se blesse à la main droite, il bat ensuite en finale — avec sa seule main gauche — l'Allemand Hans Huber par décision, et devient le seul boxeur américain de ces Jeux olympiques à remporter une médaille d'or.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/frisePetMod--le_8865563.png
 
2.png
 
Charlotte Julianchanteuse, actrice  et artiste peintre française, née le 12 janvier 1951 à Perpignan (Pyrénées-Orientales). 
Elle est remarquée à ses débuts en 1972 avec l'air célèbre Fleur de province qu'elle chantait d'ailleurs à l'antenne en sabots et, en 1973, avec le titre Tout le monde à la campagne. On lui doit également en 1978 l'interprétation de la Zoubida.
Originaire de Perpignan, Charlotte Julian suit les cours du conservatoire de Perpignan. Très jeune, elle souhaite devenir chanteuse et comédienne. Elle participe à tous les concours de chant de la région et anime les petits bals. Elle décide de monter à Paris pour faire carrière. 
Charlotte Julian passe en 1970 à l'émission télévisée "Le Petit Conservatoire de la chanson" de Mireille. Après deux ans de cabarets, elle rencontre le producteur Jean-Max Rivière qui lui fait enregistrer Fleur de province. 
Malgré une carrière de chanteuse en dents de scie, elle connaît d'autres succès dans les années 1970 et 1980 : Tout le monde à la campagne (1973), Zoubida (1978) et Tu me pompes l'air (1986). Elle apparaît notamment aux côtés de Patrick Bruel et Fabrice Luchini dans P.R.O.F.S, un film de 1985 réalisé par Patrick Schulmann.
Parallèlement à sa carrière de chanteuse, elle se produit en 1980 au théâtre dans Le Plus Beau Métier du monde, aux côtés d'Annie Gautrat dite Stone (du duo Stone et Charden), en 1996, La Puce à l'oreille aux côtés de Bernard Menez, mis en scène par Jean-Claude Brialy. En 2006, retour sur scène à Paris, au Théâtre de Dix heures pour son spectacle Par le trou de la serrure, où elle interprète un montage de chansons coquines de l'époque d'entre-deux-guerres. En 2011, elle participe à la tournée "Âge tendre, la tournée des idoles". En avril 2015, elle fait une apparition dans l'émission Midi en France sur France 3, présentée par Laurent Boyer en direct du village de Mougins où elle expose ses toiles. En 2016, elle retrouve les planches avec la pièce de théâtre Belle-maman monte à Paris, écrite par Charlotte Julian et Philippe Arezki. En novembre 2017, elle participe, avec près de 30 artistes, à la croisière "Âge tendre", produite par Christophe Dechavanne.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
 Merci de mettre un petit "j'aime" en bas de page. Les commentaires sont les bienvenus.


11/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres