www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 12 octobre

1B.jpgLuciano Pavarottiténor italien, né le 12 octobre 1935 à Modène, où il meurt le 6 septembre 2007. 
Souvent cité comme le plus grand et le plus populaire chanteur d'opéra depuis Enrico Caruso, il chante les plus grands airs du bel canto, notamment Verdi et Puccini.
En plus de quarante ans de carrière, il a contribué à populariser la musique classique au cours de nombreux concerts télévisés, particulièrement lors des séries de représentations des Trois Ténors (avec Plácido Domingo et José Carreras). Le nombre total de ses albums vendus est estimé à environ cent millions. Fils de Fernando Pavarotti, un boulanger chanteur, et d'Adele Venturi, employée d'une fabrique de cigares, Luciano Pavarotti a une sœur, Gabriella. Il a quatre enfants, de sa première femme, Adua Veroni, il a trois filles, nées en 1962, 1964 et 1967. De sa deuxième épouse Nicoletta Mantovani, première assistante et secrétaire qu'il épousa fin 2002, une fille, Alice, naîtra, le 14 janvier 2003. Dans ses dernières années, le chanteur avait dû compter avec une santé devenue plus fragile. Déjà opéré d'une tumeur en juillet 2006, hospitalisé à nouveau le 9 août 2007, il meurt dans la nuit du 5 au 6 septembre d'un cancer du pancréas dans sa villa de Modène où il a voulu revenir.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
1a.jpgPascale Aiguionne Louise Jacqueline Marie Auffray, connue sous le pseudo, Pascale Audretactrice et chanteuse française, née le 12 octobre 1935 à Neuilly-sur-Seine, morte dans un accident de la route le 17 juillet 2000 à Cressensac (Lot). Elle était la sœur du chanteur Hugues Aufray et du physicien Jean-Paul Auffray, mère de l'actrice Julie Dreyfus. naît le 12 octobre 1935 à Neuilly-sur-Seine. 
Après des débuts dans la danse classique qui l'amènent à partager la distribution de l'opérette de Francis Lopez, À la Jamaïque, elle se produit aux Trois Baudets, le célèbre cabaret de Jacques Canetti. Elle débute au cinéma aux côtés de Jean Richard et Jean-Marc Thibault, dans Les deux font la paire d'André Berthomieu. En 1957, elle triomphe au théâtre dans la première adaptation française du Journal d'Anne Frank et s'impose au cinéma dans L'Eau vive de François Villiers en 1958. Sa rencontre avec Roger Coggio la conduit ensuite au Théâtre des Mathurins pour Le Journal d'un fou de Nicolas Gogol. Elle joue dans Patate de Marcel Achard, Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello, etc. Au début des années 1980, elle se tourne davantage vers la télévision : Les Dossiers de l'Agence O, Les Justes, Les Cinq Dernières Minutes, Splendeurs et misères des courtisanes, Cinq-Mars, L'Impossible Monsieur Papa… En juillet 2000, alors qu'elle est passagère de la voiture conduite par son ami comédien Rémy Kirch, leur véhicule est percuté par un camion au carrefour d'une route du Lot. Elle meurt dans cet accident ainsi que le conducteur tué sur le coup. Elle est inhumée à Orgnac-l'Aven (Ardèche). Pascale Audret a été mariée à l'acteur Roger Coggio et au producteur de musique Francis Dreyfus, dont elle a eu une fille, Julie Dreyfus, en 1966.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
1B.jpgFrank Alamo, de son vrai nom Jean-François Grandin, né le 12 octobre 1941, mort le 11 octobre 2012 à Paris, chanteur français qui connut le succès dans les années 1960. Frank Alamo était le fils de l'industriel fondateur de la marque de téléviseurs Grandin. Jean-François Grandin débuta dans la chanson en étant le soliste des Petits Chanteurs à la croix de bois. Pendant un séjour aux sports d'hiver, il rencontra Eddie Barclay à Val-d'Isère qui l'entendit chanter des chansons anglaises en français. Il sera engagé et prendra le nom de scène de « Frank » (version anglaise de « François ») et « Alamo », qui viendrait du fait qu'il aimait beaucoup le film éponyme de John Wayne. 
Il débuta dans les années 60, en reprenant des adaptations en français de succès américains et/ou britanniques, comme le faisait bon nombre de chanteur yé-yé de l'époque. De son répertoire, on retient notamment Ma biche, adaptation française par Vline Buggy de Sweets for My Sweet composée par Mort Shuman pour le groupe The Drifters ; ainsi que des adaptations de chansons des Beatles, Je me bats pour gagner (A Hard Day's Night), et Je veux prendre ta main (traduction presque mot à mot de I Want to Hold Your Hand). Poussé par son ami Patrick Villaret et son directeur artistique Léo Missir, il enregistrera plusieurs chansons originales qui ne connaîtront pas le succès escompté. Frank Alamo se produira en première partie de la première tournée de Sheila nommée La tournée du siècle fin 1963 début 1964. Il passait juste après Les "Surfs". À la rentrée 1964 il était sur la scène de l'Olympia à Paris pour un gala consacré aux « idoles des jeunes ». En 1969, il mit un terme à sa carrière de chanteur et exerça divers métiers allant de la photographie à la direction de la concession Jaguar de Neuilly sur Seine. Entre 1983 et 1996, il fut PDG de l'entreprise automobile française qui produit la « jeep » Dallas, qu'il a rachetée et qui deviendra « Automobiles Grandin ». Près de 5 000 exemplaires de cette automobile seront construits entre 1981 et 1998. Durant les années 2000, il revint à la chanson avec la tournée Âge tendre et têtes de bois et assurera un grand nombre de galas. Malgré la maladie qui lui est diagnostiquée, il poursuit la tournée de la première à la quatrième saison (de 2006 à 2010). Frank Alamo meurt le 11 octobre 2012 à Paris, la veille de son anniversaire, des suites d'une sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot). Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (25e division).
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
1B.jpgAurore Clémentactrice française, née le 12 octobre 1945 à Soissons (Aisne). Elle naît dans une famille d'agriculteurs modestes de Buzancy. À la mort de son père, employé à l'usine des Sucreries et Distilleries du Soissonnais, âgée de 18 ans, elle quitta l'école pour travailler dans cette même usine afin de subvenir aux besoins de sa mère et de sa jeune sœur âgée de 15 ans. À 20 ans, sa sœur meurt dans un accident. Aurore décide de tout quitter et de venir à Paris où elle devint mannequin. Sa mère, restée à Soissons, mourra quelques années plus tard. Aurore devient alors top-model. Elle est en couverture de nombreux magazines de mode : "Vogue Magazine", "Elle".
C'est sur une couverture du magazine "Elle" que Louis Malle la remarque et lui offre, en 1974, le rôle de France, une jeune fille juive amoureuse d'un adolescent collabo dans le film Lacombe Lucien. Après ces débuts remarqués, elle enchaîne de nombreux rôles à travers l'Europe, devenant entre autres la comédienne fétiche de Chantal Akerman grâce à Delphine Seyrig (depuis Les Rendez-vous d'Anna en 1978 jusqu'à Demain on déménage en 2003). Coté vie privée, Aurore Clément était mariée depuis 1986 avec Dean Tavoularis, production designer américain qui a signé les décors de films de Francis Ford Coppola comme Le Parrain et Apocalypse Now, dans lequel Aurore Clément aura un petit rôle. 
 https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
 
1a.jpgBrigitte Vanmeerhaeghe, connue sous le psedonyme Brigitte Lahaieactrice et animatrice de radio française, née le 12 octobre 1955 à Tourcoing. 
Elle fut l'une des premières stars du cinéma pornographique français à l'époque de son « âge d’or » et de la libération sexuelle des années 1970 à 1980, période durant laquelle des salles confidentielles passaient des films X tournés en 35 mm. Brigitte Lahaie était l'une des égéries de cette période. 
Après avoir arrêté le X en 1980, elle fera des apparitions dans le cinéma dit « classique », notamment dans des films du cinéma bis, et elle interviendra dans des émissions de télévision sur des sujets concernant la sexualité ou l'érotisme. En 2001, elle devint animatrice de radio, répondant aux auditeurs sur des questions de sexualité. Elle est l'une des rares actrices X françaises à avoir réussi une reconversion professionnelle dans les médias grand public.
Fille d'un employé de banque et d'une représentante de commerce, Brigitte Vanmeerhaeghe, dite Brigitte Lahaie, ne vit que durant sa première année dans le Nord, passant sa jeunesse en Alsace, puis à Lyon (où sa famille déménagea en 1967) au gré des mutations professionnelles de son père, mais revient régulièrement séjourner dans la région lilloise où elle a encore des attaches familiales. Elle exerce le métier de vendeuse de chaussures avant de déménager à Paris à l’âge de dix-huit ans et de commencer à poser nue pour des magazines. Brigitte Lahaie commença sa carrière d'actrice pornographique à l'âge de vingt ans en 1976 et exercera ce métier jusqu'en 1980, tournant dans une centaine de films (certains étant seulement érotiques). Durant cette courte période, elle a travaillé avec les principaux réalisateurs du cinéma X de l'époque. Avant même l'abandon de sa carrière dans le X, Brigitte Lahaie a tenu des rôles dans des films non pornographiques, notamment des films fantastiques réalisés par Jean Rollin. C'est à l'occasion du tournage de Vibrations sexuelles, un film X, que le réalisateur remarque sa différence, son charisme. Il lui confie donc un rôle dans Les Raisins de la mort, tourné fin 1977. Reine du porno hardcore, elle est, dans ce film, opposée à Marie-Georges Pascal qui fut une vedette du cinéma érotique « soft » au début de la décennie. Rollin lui donne ensuite l'opportunité d'être la protagoniste de Fascination aux côtés de Franca Maï et de La Nuit des traquées avec également Catherine Greiner (Cathy Stewart). Amorçant une reconversion professionnelle dans le cinéma dit « classique » à l'orée des années 1980, on la voit apparaître dans de petits rôles, souvent créditée du nom de Brigitte Simonin : une strip-teaseuse dans I... comme Icare d'Henri Verneuil en 1979, une fille sans culotte dans Diva de Jean-Jacques Beineix en 1980, une infirmière aux côtés d'Alain Delon dans Pour la peau d'un flic en 1981, une femme sexy en vidéo dans Te marre pas... c'est pour rire ! en 1982, et même une mère de famille dans N'oublie pas ton père au vestiaire avec Jean Lefebvre en 1982. Elle participa même à une pièce de l'émission grand public Au théâtre ce soir. Si l'actrice est une des rares vedettes du porno qui soit parvenue à sortir du «ghetto du X », elle est restée, pour l'essentiel, confinée dans le cinéma bis et n'a fait que de petites apparitions dans des films « grand public ». Elle s'imposa comme une actrice-fétiche de Jean Rollin avec qui elle a travaillé à sept reprises. Faisant feu de tout bois au terme de sa carrière d'actrice X, elle se fit remarquer par sa participation à l'émission radio, "Les Grosses Têtes", diffusée sur RTL en France. Elle s'est également essayée à la littérature avec une autobiographie intitulée Moi, la scandaleuse, ce qui lui permit d'être invitée a l'émission "Apostrophes" de Bernard Pivot le 27 mars 1987 et écrit deux romans érotiques publiés chez "J'ai lu" : La femme modèle (1991), qui raconte l'histoire d'une femme mariée entreprenant de poser nue, et Le sens de la vie (1994). On lui doit aussi quelques essais sur la sexualité : Les chemins du mieux aimer (J'ai Lu, 1999), D'amour et de sexe (Marabout, 2004), etc. En 2007 parait Parlez-nous d'amour, en collaboration avec le Père Patrice Gourrier, proposant deux regards sur le couple, le désir et la sexualité. Elle tenta par ailleurs de percer dans la chanson en 1987, avec le titre Caresse tendresse, qui passa cependant inaperçu. À la fin des années 1990, Brigitte Lahaie anime quelques émissions sur des chaînes du câble français.  
C'est à la radio qu'elle retrouva un statut de vedette en tant que présentatrice sur l'antenne de RMC.  
En janvier 2018, en plein débat sur les violences sexuelles à la suite de l'affaire Weinstein, elle fait partie d'un groupe d'une centaine de femmes signant une tribune dans Le Monde pour critiquer les dérives du mouvement #MeToo et de son équivalent français #BalanceTonPorc. Dans ce contexte, durant un débat sur BFM TV, elle déclare, lors d'un échange avec Caroline De Haas : « On peut jouir lors d'un viol ». Plusieurs femmes ayant cosigné la tribune font alors savoir qu'elles se désolidarisaient de ses propos. Après le tollé suscité par sa déclaration, Brigitte Lahaie déclara le 12 janvier, sur TV5 Monde, que ses propos ont été mal compris et sortis de leur contexte. Elle explique avoir voulu non pas minimiser le viol, mais rappeler que « parfois, le corps et l'esprit ne coïncident pas » ce qui d'ailleurs peut rendre « la reconstruction encore plus compliquée ». Elle déplore à cette occasion avoir fait l'objet d'un lynchage dans les médias et sur les réseaux sociaux, et commente : « Je suis une femme qui a souffert dans sa chair et qui depuis trente ans aide les femmes à se libérer. C'est tout. Et quand on est incomprise à ce point, c'est vrai que ça fait mal ».
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

1B.pngDavid Grammontchanteur français de reggae connu sous le pseudo Tonton David , né le 12 octobre 1967 à La Réunion. Il est principalement connu pour son tube Chacun sa route. Très tôt après sa naissance, ses parents émigrent pour de brefs séjours en Gambie puis au Sénégal avant d'arriver dans le 15e arrondissement de Paris et la banlieue nord. Son père est le musicien Ray Grammont. À 14 ans il quitte sa famille et galère quelque temps avant de découvrir le raggamuffin lors d'un voyage en Angleterre en 1987. Il s'installe ensuite à Champigny-sur-Marne avec sa femme et ses deux enfants, puis en Moselle. Il prend le micro pour la première fois fin janvier 1989 dans le bar "Mistral Gagnant" de Saint-Étienne, au cours d'un concert du Massilia Sound System. Il participe à la fin des années 1980 au Sound System High Fight International qui regroupait à l'époque d'autres artistes comme Nuttea. Il contribue alors au développement du reggae et devient un des pionniers du dancehall français grâce à son titre Peuples du monde présent sur la compilation Rapattitude produit par Virgin en 1990. Elle se vendra à 100 000 exemplaires. Sa chanson Sûr et certain, sortie sur l'album Allez leur dire, est un gros succès avec 350 000 exemplaires vendus et lui vaut une nomination aux Victoires de la musique. Par la suite suivent d'autres grands succès tels que Chacun sa route (chanson thème du film Un Indien dans la ville où il collabore pour l'album avec Manu Katché et Geoffrey Oryema). L'album Récidiviste connaît aussi un certain succès notamment grâce aux singles Pour tout le monde pareil et son duo avec Cheb Mami Fugitif. Depuis, malgré quelques enregistrements, il a disparu peu à peu des radars du star-système. 
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

 

Si vous avez apprécié, n'oubliez pas de mettre un petit "j'aime" en bas de page. Bien entendu, les commentaires sont les bienvenus.

 



11/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres