www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 19 novembre

1B.png
 
Indira Priyadarshini Gandhi, née Nehru, le 19 novembre 1917, morte le 31 octobre 1984, est une femme d'État indienne, Première ministre de 1966 à 1977 puis de 1980 à sa mort en 1984. 
Fille unique de Jawaharlal Nehru, le premier Premier ministre de l'Inde, elle est la deuxième femme au monde élue démocratiquement à la tête d'un gouvernement, après Sirimavo Bandaranaike au Sri Lanka. C'est une figure majeure du Congrès et de la politique indienne de la seconde moitié du XXe siècle et ses mandats à la tête de l'Inde sont marqués par une forte centralisation du pouvoir. Elle mène la troisième guerre indo-pakistanaise, développe un programme d'armes nucléaires et accroit l'influence de l'Inde sur l'Asie du Sud. Son gouvernement préside à la Révolution verte et à la nationalisation des banques et des principales industries. De 1975 à 1977, Indira Gandhi instaure un état d'urgence controversé qui lui permet de suspendre les libertés publiques. 
Défaite en 1977, Indira Gandhi redevient Première ministre à la suite des élections de 1980. Elle est assassinée en 1984 par ses gardes du corps sikhs après avoir ordonné l'attaque du Temple d'Or contre les séparatistes du Pendjab. 
Indira Gandhi est dans sa jeunesse spectatrice et parfois actrice de certains des épisodes les plus connus de la lutte pour l'indépendance de l'Inde. Ses premières années sont aussi marquées par de longs séjours à l'étranger notamment en Suisse et par la maladie de sa mère Kamala. Pendant ses fréquents déplacements, mais aussi lors de ses séjours en prison, Jawaharlal Nehru échange avec sa fille une abondante correspondance qui est en partie publiée de son vivant sous forme de livres, notamment Lettres d'un père à sa fille (1929). 
Les Nehru sont une famille de brahmanes originaires du Cachemire qui se sont installés au début du XVIIIe siècle dans les plaines de l'Inde du Nord. Le grand-père d'Indira, Motilal Nehru (né en 1861), est un riche avocat qui s'est fait construire à Prayagraj, une vaste demeure de quarante-deux pièces dans laquelle il réside avec sa famille élargie. Le père d'Indira, Jawaharlal (né en 1889), également avocat, épouse en février 1916 Kamala Kaul (née en 1899) et Indira naît le 19 novembre 1917. Un fils, né prématuré en 1924, décède après seulement deux jours. Le couple n'aura pas d'autre enfant. 
Les premières années de la vie d'Indira correspondent à une période active du mouvement pour l'indépendance de l'Inde. Membres prééminents du Congrès national indien, Motilal et Jawaharlal Nehru sont tous deux emprisonnés en 1921. À cette période intense fait suite un répit au milieu des années 1920 et, lorsque son épouse Kamala est diagnostiquée tuberculeuse en 1924, Jawaharlal Nehru entreprend de la faire soigner en Suisse où la famille s'installe en 1926. Indira fréquente tout d'abord l'école internationale de Genève puis un pensionnat à Chesières et enfin l'école internationale de Bex. Elle apprend rapidement le français et a l'occasion de voyager avec ses parents à Paris, Londres et Berlin.
Les Nehru sont de retour en Inde en décembre 1927, à l'aube d'une nouvelle période d'agitation indépendantiste. Indira est présente en décembre 1929 à Lahore lorsque Jawaharlal Nehru prend la succession de son père Motilal à la tête du Congrès. En mars 1930, elle prend elle-même la direction du Vanar Sena, la brigade des jeunes du Congrès. Âgée de seulement douze ans, elle défile et tient un discours devant plusieurs dizaines de milliers de personnes. Après l'arrestation de Jawaharlal Nehru au printemps 1930 et de Kamala fin décembre, Indira se retrouve privée de ses parents pendant un mois. Pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise, elle est envoyée en pension à Poona à partir de mai 1931. C'est aussi à Poona, derrière les murs de la prison de Yaruvda, que le Mahatma Gandhi se lance le 20 septembre 1932 dans l'une de ses plus célèbres grèves de la faim. Lorsqu'il rompt son jeûne six jours plus tard, c'est Indira qui lui prépare sa première collation, un jus d'orange. Indira est toujours à Poona en octobre 1933 lorsque Feroze Gandhi (né en 1912), jeune militant du Congrès entré au service de sa mère Kamala trois ans plus tôt, lui propose pour la première fois de l'épouser. 
À la rentrée 1934, elle entre en pension à l'école de Santiniketan fondée par le poète Rabindranath Tagore. Mais la santé de sa mère se dégrade : Kamala est traitée dans un sanatorium à Bhowali. Indira passera deux mois à ses côtés — Feroze Gandhi était aussi présent. Devant l'absence d'amélioration de la santé de Kamala, les médecins lui conseillent de se rendre en Europe. Nehru étant alors en prison, il est décidé qu'Indira l'accompagnera. La disparition brutale de Shastri, terrassé par une crise cardiaque après la signature des accords de Tachkent en janvier 1966, ouvre pour la deuxième fois en deux ans la succession de la direction de la « plus grande démocratie du monde ». Face à d'autres prétendants tels que le Premier ministre intérimaire Gulzarilal Nanda ou le représentant de l'aile droite du parti Morarji Desai, Indira reçoit le soutien de l'influent K. Kamaraj, le « faiseur de roi », qui espère pouvoir manipuler son action en sous-main et bénéficier de son aura dans la perspective des élections générales de 1967. Elle ne lui apparaît alors que comme une figure politique de transition qu'il sera aisé de remplacer une fois cette échéance passée.
Le premier défi auquel est confrontée Indira Gandhi est celui de la famine qui menace l'Inde. Elle rencontre le président Lyndon B. Johnson aux États-Unis afin d'obtenir une aide alimentaire et insiste sur son refus de subir en contrepartie de quelconques pressions américaines sur la ligne politique indienne. Cependant, si elle se montre critique à l'égard de la guerre du Viêt Nam, elle se voit poussée à mettre en œuvre une importante et impopulaire dévaluation de la roupie indienne en juin 1966. Animée par une ferme volonté de se soustraire à toute dépendance vis-à-vis d'une puissance étrangère et de garantir à son pays l'autosuffisance alimentaire, elle mène à bien la « Révolution verte » sous l'égide de M. S. Swaminathan. Malgré la perte de nombreux sièges, les quatrièmes élections générales permettent au Congrès de conserver une courte majorité à la Lok Sabha en 1967. Indira Gandhi parvient à se maintenir à la tête du gouvernement mais doit composer avec Morarji Desai, qui devient vice-Premier ministre et obtient le portefeuille des finances. La rivalité entre les deux personnalités domine alors la vie politique. Dans la lignée de Nehru, Indira Gandhi entend fonder sa politique sur le socialisme, le non-alignement et la défense d'une démocratie qui laïque. 
 
FrisePrénom.png  
 
1B.png
 
 Alicia Christian Foster dite Jodie Foster, actrice, réalisatrice et productrice américaine née le 19 novembre 1962 à Los Angeles. Elle entame sa carrière à l'âge de six ans dans la série télévisée Mayberry, R.F.D. et est révélée en 1976 par le film Taxi Driver, qui lui apporte sa première nomination aux Oscars. Elle fait la totalité de ses études en français et obtient brillamment un baccalauréat au lycée français de Los Angeles, ce qui explique qu'elle parle couramment le français sans aucun accent américain, puis un diplôme de littérature à l'université Yale. Après plusieurs rôles, elle obtient l'Oscar de la meilleure actrice pour Les Accusés en 1988, puis en reçoit un second, trois ans plus tard, grâce au Silence des agneaux, où elle côtoie Anthony Hopkins. Ses autres grands succès incluent Contact, Panic Room ainsi que Flight Plan et À vif. Pour le doublage de ses films en français, elle préfère qu'il ne soit pas effectué par d'autres comédiennes qu'elle, étant donné sa connaissance et maîtrise parfaite de la langue française. Elle n'a toutefois pas réalisé le doublage de tous ses films en français. Elle a également été honorée, en plus de ses deux Oscars, de deux Golden Globes ainsi que de trois British Academy Award (BAFTA). Jodie Foster a reçu le Cecil B. DeMille Award pour l'ensemble de sa carrière lors de la 70e cérémonie des Golden Globes en 2013. 
Jodie Foster est la fille de Lucius Foster III et d'Evelyn Brandy Foster née Almond. Son père était un ancien lieutenant-colonel dans l'Armée de l'Air américaine reconverti dans l'immobilier où il fit fortune avant la naissance de sa fille. Jodie commença sa carrière à deux ans en tournant des films publicitaires.  
 
FrisePrénom.png
 
Huitième-de-finale face au Paraguay. À la 114e minute du match, Laurent Blanc reste aux avant-poste malgré Marcel Desailly qui l'exhorte de reprendre sa place. Le libéro marseillais profite d'une remise de David Trezeguet et ajuste José Luis Chilavert pour offrir le but en or et la qualifications en quart-de-finale aux Bleus.
 
1B.png
 
Laurent Blancfootballeur international, né le 19 novembre 1965 à Alès (Gard) , il entama une carrière d'entraîneur, au terme de celle footballistique. Il évoluait majoritairement au poste de défenseur du début des années 1980 au début des années 2000. Ce défenseur au profil très offensif, formé à l'origine comme meneur de jeu au Montpellier HSC où il resta huit saisons, évolua ensuite au SSC Naples, au Nîmes Olympique, à l'AS Saint-Étienne sans succès avant de rejoindre l'AJ Auxerre avec laquelle il gagna le championnat de France en 1996. Il rejoingnit alors le FC Barcelone puis l'Olympique de Marseille et l'Inter Milan avant de terminer sa carrière à Manchester United sur un titre de champion d'Angleterre en 2003. 
Surnommé « le Président », il compte 97 sélections en équipe de France, pour 16 buts inscrits. Il fut un des cadres de la sélection qui remporta la Coupe du monde 1998 et le championnat d'Europe 2000. Il a été auparavant vainqueur du championnat d'Europe espoirs 1988. 
Après sa carrière de joueur, il poursuivit une carrière d'entraîneur aux Girondins de Bordeaux à partir de 2007 et remporta le titre de champion de France en 2009. En mai 2010, il fut désigné par la Fédération française de football pour succéder à Raymond Domenech en tant que sélectionneur de l'équipe de France après la Coupe du monde en Afrique du Sud. Il quitta ses fonctions deux ans plus tard après le quart de finale de l'Euro 2012. À partir de juin 2013, il sera l'entraîneur du Paris Saint-Germain avec lequel il remporta notamment la Ligue 1 en 2014, 2015 et 2016. Il réalisa même un quadruplé historique (Ligue 1, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue et le Trophée des Champions) ces deux dernières années. À la suite d'échecs répétés en quarts de finale de Ligue des Champions, son contrat fut résilié en juin 2016. 
Laurent Blanc naquit le 19 novembre 1965 à Alès. Il est le fils de Gilbert et Yvonne et troisième enfant du couple après Clément et Sylvie. Il grandit à Rousson, petit village du Gard au pied des Cévennes où Gilbert est salarié de Rhône-Poulenc, à dix kilomètres d'Alès. Le père est fan de football et joua pendant seize ans à l'Olympique alésien en tant qu'amateur de deuxième division. Perpétuellement collé aux basques de son paternel, Laurent pratiquera le foot dans son village. Chaque Noël, l'enfant reçoit des chaussures ou des ballons de football qu'il use jusqu'au bout avant de les repeindre. Tandis que son père jouait avec l'équipe première de l'AS Rousson, Laurent intègrera la section débutants. En pupille, il évoluait au poste d'attaquant.
 
FrisePrénom.png
 
1B.png
 
Richard Virenque, coureur cycliste français, né le 19 novembre 1969 à Casablanca (Maroc), et actif de 1991 à 2004. Il est connu pour ses qualités de grimpeur et de coureur charismatique, mais aussi pour son implication dans un scandale de dopage retentissant, "l'affaire Festina", qui éclata en 1998. 
Spécialiste du Tour de France, il a été un des plus jeunes porteurs du maillot jaune en 1992. Il est le coureur du Tour de France ayant remporté le plus de fois le maillot à pois du meilleur grimpeur, qu'il a endossé à 7 reprises (1994 à 1997, 1999, 2003 et 2004). Il a également remporté 7 étapes du Tour de France, qu'il a terminé deux fois sur le podium, en 1996 et 1997.
Richard Virenque, né à Casablanca, est le deuxième des trois enfants de Jacques Virenque, cadre dans une usine de traitement du caoutchouc, et de Bérangère Virenque. En 1979, la famille s'installe à La Londe-les-Maures. Suivant son frère Lionel qui signe une licence au Vélo Sport Hyérois, Richard intègre à 13 ans cette équipe. Comme amateur, il court avec l'équipe du Mimosa Sprint Mandelieu et l'ASPTT Paris. 
Richard Virenque passe professionnel en 1991 dans l'équipe RMO. Marc Braillon, le président-directeur général de l'agence d'intérim RMO, a été séduit par son « punch » lors du championnat du monde amateur de 1990 à Utsunomiya au Japon et a imposé au directeur sportif de son équipe cycliste Bernard Vallet, guère convaincu par ses performances, de le recruter. 
S'illustrant rapidement sur des terrains escarpés, il termine deux fois deuxième du Trophée des grimpeurs avant de prendre le départ de son premier Tour de France en 1992. Deuxième de la troisième étape, devancé par son compagnon d'échappée Javier Murguialday, il porte une journée le maillot jaune à 22 ans seulement, et termine deuxième du classement du meilleur grimpeur. À la suite de cette péripétie, le Tour de France et le maillot à pois conserveront une place particulière dans la carrière de Richard Virenque.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
Merci de mettre un petit "j'aime" en bas de page, si vous avez aimé bien sûr. Bien entendu les commentaires sont les bienvenus.


13/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres