www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 1er novembre

1.B.pngSalvatore Adamo, chanteur et auteur-compositeur belge d'origine italienne - il acquit la double nationalité italo-belge au début de l'année 2019 -, il naquit le 1er novembre 1943 à Comiso (Sicile).
En 1947, son père partit travailler en Belgique dans les mines, accompagné de sa famille qui s'installa à Jemappes (Mons). À l'âge de 13 ans, le jeune Salvatore fut victime d'une méningite qui le contraint à vivre une longue hospitalisation à Louvain. Son père quitta aussitôt son emploi de mineur, et la famille s'installa alors à Bruxelles. Dix mois plus tard, enfin guéri, Salvatore reprit sa scolarité, et suivit ensuite ses études de mathématiques, avant d'entrer à la faculté afin de devenir journaliste. 
En 1960, il participe à un concours de Radio Luxembourg, et remporte la finale à Paris. Il rencontre un premier succès en 1963 avec Sans toi ma mie. La même année, grâce à Annie Cordy, il effectue sa première télévision6 avec Danièle Danaé. Les succès s'enchaînent vite : Tombe la neige, Vous permettez, Monsieur ?, La Nuit (1964), etc. 
Il interprète ses chansons en de nombreuses langues (italien, français, espagnol, allemand, néerlandais, japonais, portugais, turc), et figure sur la « photo du siècle » regroupant quarante-six vedettes françaises du « yéyé » en avril 1966.
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
1a.jpgRobert Luchini dit Fabrice Luchiniacteur français, né le 1er novembre 1951 à Paris.
Nommé onze fois aux César, Fabrice Luchini est lauréat du César du meilleur acteur dans un second rôle en 1994 pour son rôle dans Tout ça… pour ça ! de Claude Lelouch. Robert Luchini naît dans le 9e arrondissement de Paris. Son père, Adelmo Luchini (1910-2008), marchand de fruits et légumes d'origine italienne, est né à Villerupt. Sa mère, Hélène Raulhac (1919-2008), est native du 10e arrondissement de la capitale. Benjamin et enfant gâté, il a deux frères, Alain et Michel. Il grandit dans le quartier de la Goutte-d'Or dans le 18e arrondissement de Paris où ses parents tiennent leur commerce de primeurs. À 55 ans, ruiné par une opération immobilière, son père est devenu chauffeur de poids lourd et sa mère a dû refaire des ménages. 
Il obtient péniblement son certificat d'études grâce à un « vieil instituteur, qui a repéré en lui quelques aptitudes pour la dictée et la rédaction » et l'a préparé à l'examen. Comme il n'est pas attiré par l'école, sa mère le place en 1965 comme apprenti dans un salon chic du 3, avenue Matignon, chez le coiffeur Jacques France. C'est alors qu'il adopte le prénom de Fabrice. Il cultive parallèlement, en autodidacte, son goût prononcé pour la littérature (Balzac, Flaubert, Proust, Céline dont il a la révélation à 17 ans, lorsqu'un prêtre lui passe le Voyage au bout de la nuit). Il est, en outre, passionné par la musique soul et James Brown. Il fréquente les discothèques, dont le Whisky à Gogo à Paris, où les patrons Paul Pacini et Ben Simon le repèrent sur la piste de danse, étant à lui tout seul une attraction qui attire la clientèle. Ils lui proposent de devenir l'animateur de la succursale de leur boîte de nuit qu'ils projettent d'ouvrir à Angoulême. C'est sur la piste du drugstore d'Angoulême qu'il est découvert en 1968 par Philippe Labro, alors en repérage pour son film Tout peut arriver et qui lui offre son premier rôle (1969). 
Il décide de suivre des cours d'art dramatique chez Jean-Laurent Cochet, puis, après plusieurs films confidentiels, rencontre Éric Rohmer avec qui il tourne Le Genou de Claire et surtout Perceval le Gallois en 1978 (avec un rôle principal du chevalier qui « plombe son image ») au côté notamment d'Arielle Dombasle. Associé à un cinéma intellectuel et difficile, Fabrice Luchini « en est réduit à reprendre la coiffure, à livrer des plats cuisinés » et à tourner un film alimentaire avec Aldo Maccione, T'es folle ou quoi ? en 1982. Sa carrière décolle vraiment avec Les Nuits de la pleine lune en 1984, film pour lequel il est nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle, et Quatre aventures de Reinette et Mirabelle en 1987.
  
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

1a.jpgFilippina Lydia Arenachanteuse australienne d'origine sicilienne  plus connue sous le pseudonyme de Tina Arena, née le 1er novembre 1967 à Melbourne, Australie. Les parents de Filippina Lydia Arena, Giuseppe Arena et Franca Catalfamo, sont des immigrants italiens de Sicile qui vivent dans la banlieue de Melbourne, à East Keilor. Elle a deux sœurs, Nancy et Silvana. Sa famille l'appelle par le petit nom de Pina, dont elle s'est inspirée pour son nom de scène, Tina. 
Tina Arena commence sa carrière musicale à l'âge de sept ans, en chantant pour l'émission australienne "Young Talent Time". Elle fait partie du casting de l'émission jusqu'en 1983. En parallèle, elle étudie au lycée St. Columba à Melbourne, entre 1980 et 1985, année de l'obtention de son diplôme. Sorti en 1985, son premier single, Turn Up the Beat, ne connaît pas le succès. Elle gagne alors sa vie en chantant dans des boîtes de nuit et en réalisant des jingles publicitaires. C'est avec son album Strong as Steel, sorti en 1990, que Tina Arena connaît le succès. Le single I Need Your Body, qui en est tiré, devient disque de platine en Australie. Les singles suivants, The Machine's Breaking Down, Strong as Steel et Woman's Work/I Believe finissent tous dans le top 40. L'album finit quant à lui disque d'or. 
 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png
Merci de mettre un petit "j'aime" en bas de page, si vous avez aimé bien sûr. Bien entendu les commentaires sont les bienvenus.


31/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres