www.art-au-graffe.com

Art au graffe. blog4ever.com

Nés un 20 octobre

1a.jpgRoger Lévy, plus connu sous le pseudonyme de Roger Hanin, acteur, réalisateur et écrivain français, né le 20 octobre 1925 à Alger, mort le 11 février 2015 à Paris. 

Les ancêtres de Roger Hanin sont tous issus d’Algérie. Il est le quatrième des cinq enfants de Joseph Lévy (1894-1960) et de Victorine Hanin (1891-1988), famille juive modeste dans la basse casbah d'Alger en Algérie, où il grandit au 25 de la rue Marengo avant que sa famille s'installe à Bab El Oued, rue Mizon. Son arrière-grand-père Joseph Lévy était marchand d’étoffes, son grand-père Salomon Lévy était rabbin et employé de mairie, et son père fonctionnaire des PTT qui épousa une de ses collègues de travail, Victorine Hanin. Converti au catholicisme à l’occasion de son mariage avec la productrice Christine Gouze-Renal, l'acteur se définit lui-même ainsi : « Mon vrai nom, c'est Lévy. Mon père s'appelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. À l'origine, c'était Ben Hanine. C'est une fille Azoulay. Je suis 100 % kasher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif. » Il raconte que son père était un militant « nudiste » et qu'il emmenait ses filles nues à la plage, ce qui provoquait un scandale à l'époque. À la suite d'une maladie infantile, il doit pratiquer des disciplines sportives et deviendra première série de ping-pong et champion de France de basket-ball militaire interarmes. Renvoyé du lycée Bugeaud à cause des lois antisémites de Vichy qui imposaient un numerus clausus en Algérie pour les élèves juifs dès 1941, Roger Hanin sera finalement réintégré car son père, ancien combattant, était mutilé et invalide de guerre à 60 %. Il entama ensuite des études de pharmacie à la faculté mixte de médecine et de pharmacie d'Alger. 
Après l'obtention d'une bourse pour ses bons résultats, il poursuivit ses études de pharmacie à Paris en novembre 1948. En fin d'année, alors qu'il se rendait à la faculté de pharmacie, un ami décorateur lui proposa de faire de la figuration théâtrale dans une pièce pour laquelle il avait conçu les décors. Enthousiasmé par cette expérience, il s'inscrit aux cours d'art dramatique de René Simon et Michel Vitold, prit des cours de diction pour perdre son accent pied-noir, et se tourna vers le métier d'acteur. Il tenait des petits rôles au théâtre et, à partir de 1952, au cinéma, prenant pour nom de scène celui de sa mère. Avec sa carrure massive du joueur de basket qu'il fut dans sa jeunesse, Roger Hanin fut d'abord cantonné dans des rôles de durs. Il obtint une certaine notoriété grâce au film La Valse du Gorille en 1959 mais se lassa de ces rôles stéréotypés. C'est grâce à Alexandre Arcady, réalisateur du film Le Coup de sirocco à la fin des années 1970, qu'il devint un acteur populaire. Avec Le Grand Pardon et Le Grand Carnaval, du même réalisateur, au début des années 1980, il put donner toute la mesure de son « identité pied-noir » et entrer en bonne place dans le box-office.
 

https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

 
1a.jpgJacqueline Huetactrice, chanteuse et présentatrice de télévision français, née le 20 octobre 1929 à Paris, morte le 8 octobre 1986 dans la même ville.
Engagée à la RTF en 1956, elle fut notamment l'une des speakerines les plus populaires de la télévision française dans les années 1960 et 1970, jusqu'en 1975. Fille unique choyée par sa mère, Jacqueline Huet n'a pas été élevée par son père, directeur commercial d'une maison d'appareils ménagers. Élève au Conservatoire de Paris, elle monte sur les planches à partir de 1945, et tourne dans de nombreux films jusqu'à la fin des années 1950. Également mannequin, elle fait la couverture de nombreux magazines de presse féminine (Paris-Match, Jours de France, Elle, etc.) ou de télévision, jusque dans les années 1970. Elle fera même la « une » du magazine "Life" aux États-Unis. La marque de crème de beauté Pond's en fait son égérie jusqu'à New-York.
En 1956, Jacqueline Huet est engagée à la RTF pour animer "Pique, pique et colégram", la première émission pour la jeunesse, diffusée tous les jeudis. 
En 1958, alors qu'elle se rend à son émission dans le bâtiment de la télévision au 16, rue Cognacq-Jay, elle apprend qu'un concours a lieu pour devenir speakerine et se présente à la dernière seconde ; elle gagne devant Anne-Marie Peysson et devient speakerine de la première chaîne de la télévision française jusqu'en 1975, devenant une des « célébrités » de la télévision française à cette période. En octobre 1961, le magazine espagnol Ondas lui décerne le prix de la meilleur speakerine européenne.
Le 5 novembre 1961, en compagnie de Pierre Tchernia, elle présente "L'Ami public numéro un", une émission dont celui-ci sera présentateur. Elle présente également plusieurs émissions de variétés et de nombreux galas de chanteurs et d'humoristes, notamment de ses amis Mike Brant, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud ou Thierry Le Luron. Elle joue égalemement à plusieurs reprises la comédie dans de grands shows télévisés à l'occasion des fêtes de fin d'année. Ses amis chanteurs Mouloudji et François Deguelt lui écrivent des chansons qu'elle enregistre à partir de 1958. En 1965, Elle est récompensée par le prix de l’Académie Charles-Cros pour sa chanson Le jour et la nuit. Jusque dans les années 1980, elle se produira dans de nombreux cabarets et music-halls. Lors des événements de mai 1968, on la voit au Théâtre de l'Odéon alors occupé par les étudiants contestataires ; elle y prend la parole.
Le 5 janvier 1975, elle clôture avec beaucoup d'émotion sa carrière de speakerine et les émissions de la première chaîne de l'ORTF, remplacée le lendemain par la nouvelle société publique TF1.
Coproductrice de l'émission "Le Monde de l'accordéon" sur TF1 de janvier 1975 jusqu'en 1981, elle la présente également puis participe à de nombreuses émissions comme invitée, telles que "Champs-Élysées" de Michel Drucker ou "L'Académie des neuf" de Jean-Pierre Foucault. Pascal Sevran l'invite à plusieurs reprises dans ses émissions. À partir de 1981, malgré ses fréquentes apparitions à la télévision, elle n'a plus d'émission personnelle, évincée en raison de son engagement politique en faveur de Valéry Giscard d'Estaing pendant l'élection présidentielle de 1981, ce qu'elle considérera jusqu'au bout de sa vie comme une grande injustice. En juillet 1984, elle co-présente durant trois semaines en compagnie de Sim l'émission "Cocktail Maison" sur TF1. L'une de ses dernières apparitions notables est un spot publicitaire qu'elle tourne pour la marque de surgelés « Vivagel », tourné nommément en dérision par l'humoriste Coluche dans un de ses sketchs parlant de la publicité télévisée. Malgré une profonde dépression, elle propose de nouveaux projets d'émissions aux chaînes de télévision, recherche des rôles au théâtre ou dans des téléfilms, mais toutes les portes lui restent fermées. Elle a un court sursaut d'espoir après les élections législatives de mars 1986 qui voient le succès de la droite, et imagine alors un retour possible à la télévision. 
En 1949, Jacqueline épouse le comédien Yves Vincent mais, malgré la naissance de leur fille Dominique l'année suivante, elle quitte le domicile conjugal au bout de quelques mois ; le divorce est prononcé en 1953. En 1960, elle se remarie avec un médecin dermatologue, André Fieschi, mais cette seconde union se termine elle aussi par un divorce en 1968. Elle vit par la suite avec le chanteur Théo Sarapo, qui meurt dans un accident de la route le 28 août 1970. Le projet d'une troisième union avec Jean-Claude Dauzonne le directeur de Bobino, son compagnon à partir de 1976, est finalement annulé. Son dernier compagnon est François Janin (directeur des sports de TF1), qui restera son ami et voisin jusqu'en 1986.  
Elle est victime d'une grave agression en avril 1982. Elle perd sa mère le 19 février 1984. Après une fracture du péroné, elle reste alitée plusieurs semaines à l'automne 1984 et doit se battre contre une affection rénale contractée lors de son séjour à l'hôpital. Elle perd son père le 9 septembre 1985. 
Consommant beaucoup d'anxiolytiques et de somnifères, elle est admise en maison de repos durant l'été 1985, puis à nouveau en septembre 1986. Elle se sent seule, persécutée, ne se supporte plus et refuse l'aide de ses proches. Elle devient la présidente exploitée de l'association de sauvegarde du château de Palluau-sur-Indre. Attendue au soir du 7 octobre 1986 par ses amis à l'inauguration du « Cotton Club », le restaurant d'Évelyne Leclercq, elle ne se rend pas à l'invitation. Après un coup de téléphone confus à un ami, elle avale une forte dose de barbituriques et se glisse dans son bain. Alertés vers 3 h du matin, les pompiers mettent plus d'une heure à pénétrer dans son appartement du 5e étage, au 49 rue Boileau (Paris 16e) et la trouvent morte. Elle laisse un dernier mot demandant qu'on ne la ranime pas et indiquant que « Les vedettes du show-bizz délaissées sont comme des canards sans tête qui continuent à marcher ». Dès le lendemain, la presse salue sa mémoire et s'interroge sur la responsabilité du métier dans le désespoir de la star abandonnée. 
Jacqueline Huet est incinérée au crématorium du Père-Lachaise.
 

https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

  

1B.jpgDaniel Prévost, comédien et humoriste français, né le 20 octobre 1939 à Garches (Seine-et-Oise, aujourd'hui Hauts-de-Seine). Daniel Prévost est le fils naturel de Mohand Aït-Salem et de Louise Drancourt. Sa mère lui ayant caché sa filiation, il n'apprend que tardivement l'identité de son père. Celui-ci est un Algérien kabyle, originaire de Taghzout, Illilten. Dans les années 1990, Daniel Prévost se rend en Algérie et retrouve la famille de son père. 
Sorti de l'école dramatique de la rue Blanche à Paris avec un premier prix de comédie, il décroche, en 1961, un rôle au théâtre dans Un certain M. Blot, aux côtés de Michel Serrault. Dès ses débuts, il rencontre Boby Lapointe, ils jouent dans les mêmes cabarets, et Jean Yanne dont il deviendra l'un des acteurs fétiches. Une bonne école pour développer son comique de l'absurde. 
Il débute assez tôt à la télévision, dans les années 1960 chez Jean-Christophe Averty (Les Raisins verts, Douches écossaises), dans Les Saintes chéries, une série avec Daniel Gélin et dans les sketches de La Caméra invisible. En même temps, il débute au cinéma sous la direction de Gérard Pirès, Michel Audiard et Jean Yanne avec un rôle remarqué dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Sa popularité s'accentue avec ses chroniques dans "Le Petit Rapporteur" (1975 - 1976) de Jacques Martin (une émission comique où va également percer Pierre Desproges). Un des reportages les plus connus fut celui que Daniel fit sur le village de Montcuq, avec Pierre Bonte. Il se fait remarquer par le grand public par son humour grinçant. Il devient célèbre aussi par les sketches loufoques écrits par Gébé et Roland Topor pour Merci Bernard (1980) de Jean-Michel Ribes. 
Il anime brièvement "Anagram" un jeu télévisé sur TF1 de septembre à décembre 1985. 
On le voit ensuite dans d'importants seconds rôles, notamment dans Uranus (1990), en Rochard, cheminot communiste pleutre, souffre-douleur de Gérard Depardieu, Le Dîner de cons (1998), comédie qui a eu un gros succès commercial et pour lequel il obtient le César du meilleur second rôle en jouant "monsieur Cheval", un contrôleur des impôts et La Vérité si je mens ! (2001), en directeur des achats d'un groupe de grande distribution qui tire le maximum de ses fournisseurs et finit par se faire rouler. Il participe à des projets potaches comme "La Nuit de l'invasion des nains de jardin venus de l'espace" (1997). De plus, en 1999, il présente pendant plusieurs mois La "Grosse émission" sur la chaîne Comédie. Par la suite il alternera sa carrière au cinéma avec des one-man shows de spectacles comiques.
 

https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

  

1a.jpg

Patrick Saint-Éloichanteur Français, né le 20 octobre 1958 à Pointe-à-Pitre, mort le 18 septembre 2010 (à 51 ans)1 au Moule. Son nom restera associé au groupe Kassav'. 
Patrick Saint-Éloi est le pionnier du Zouk Love et l'un des piliers du Zouk dans la Caraïbe. Il est l'auteur et l'interprète du titre West Indies, le premier tube de Zouk Love sorti en 1982 sur son 1er album solo Mizik Sé Lanmou (« la musique c'est de l'amour »).
À l'âge de 17 ans, il quitte la Guadeloupe pour se rendre à Paris, afin de tenter sa chance dans la chanson. Des cours de chant lui permettront d'atteindre une maîtrise vocale certaine et une rencontre avec le bassiste Georges Décimus sera capitale pour son avenir. Il intègre le groupe "Venus One" dont il devient le chanteur attitré. En 1982, il rejoint une formation qui deviendra plus tard le fameux groupe Kassav'. Il l'intègre tout d'abord en qualité de choriste. S'ensuivra une série de concerts marqués par le succès de ce groupe. Cela n'empêchera pas Patrick Saint-Éloi de réaliser ses propres créations en solo, et d'être plébiscité au point de devenir une star à part entière. Il est le crooner guadeloupéen voire antillais le plus connu, le zouk lover par excellence (chanteur de zouk love). L'année 1999 sera celle de sa consécration, se produisant dans la salle de l'Olympia, à guichets fermés. Patrick Saint-Éloi jouera un rôle d'ambassadeur de la culture guadeloupéenne, demeurant ainsi attaché à ses racines. En 2002, il quitte le groupe Kassav' et retourne en Guadeloupe.
En 2005, il collabore dans un album avec le célèbre chanteur brésilien Gilberto Gil. 
En 2007, il produit un best of de ses compositions dans l'album Zoukolexion. En mai 2007 pour ses 25 ans de carrière il se produit au Zénith de Paris. Le 13 août 2008, un concert-hommage sur le site de Damencourt dans la commune du Moule est organisé par la région Guadeloupe avec un public estimé à près de 40 000 personnes. Il meurt le 18 septembre 2010 vers 4h du matin des suites d'un cancer, au domicile de sa sœur. Il est enterré au cimetière du Moule le 22 septembre, au lendemain d'une veillée publique.

 

https://static.blog4ever.com/2019/07/852973/Frise.png

Merci de mettre un petit "j'aime" en bas de page, si vous avez aimé bien sûr. Bien entendu les commentaires sont les bienvenus.   



18/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres